Décès de Mahmoud Darwich : Hommage unanime au poète de l’Intifada

Décès de Mahmoud Darwich : Hommage unanime au poète de l’Intifada

SM le Roi Mohammed VI vient d’adresser un message de condoléances au président palestinien Mahmoud Abbas, suite au décès du  poète Mahmoud Darwich.
Dans ce message le Souverain a affirmé avoir appris avec une grande tristesse et une profonde affliction la nouvelle de la disparition du grand poète Mahmoud Darwich, en lequel le Souverain a salué une vie de militantisme et d’engagement pour la défense des causes vitales du peuple palestinien frère, dans les différentes étapes de sa lutte pour la liberté et la souveraineté, et des justes causes des peuples de la Oumma arabe. Sa Majesté a exprimé en cette douloureuse circonstance, au président Mahmoud Abbas et à travers lui à la grande famille du défunt et à ses admirateurs de par le monde arabe, plus particulièrement le vaillant peuple palestinien, ses vives condoléances et sincères sentiments de compassion, suite à la disparition de ce grand créateur, symbole durant plusieurs décennies d’une réelle lutte pacifique. Sa Majesté le Roi a souligné que «Le souvenir du défunt restera gravé en lettres d’or dans la littérature palestinienne et arabe contemporaine ainsi que dans la mémoire de Notre Majesté et du peuple marocain tout entier, qui lui a toujours voué les sentiments de fraternité, de considération et de dévouement, en tant que l’une des figures de proue de la poésie arabe moderne et pour son oeuvre poétique marquée par une grande créativité et un engagement sincère». Le Souverain a imploré Le Tout-Puissant d’avoir l’âme du regretté en Sa Sainte Miséricorde, de l’accueillir en Son vaste paradis et d’accorder patience et réconfort au président palestinien et à la famille du défunt. SM le Roi a prié le Très-Haut de préserver le président palestinien pour la réalisation des aspirations du peuple palestinien frère à la création d’un Etat indépendant avec Al-Qods Acharif pour capitale, fort de l’unité et de l’appui de ses frères, réitérant le soutien constant et la sincère solidarité du Maroc avec la Palestine.
Le poète palestinien, Mahmoud Darwish, décédé samedi soir aux Etats-Unis à l’âge de 67 ans, sera inhumé aujourd’hui à Ramallah, en Cisjordanie. La ministre palestinienne de la Culture, Tahani Abou Dakaa, a indiqué dans une déclaration à la presse que les obsèques officielles du défunt auront lieu dans la ville de Ramallah. De son côté, un autre responsable palestinien a précisé que l’Autorité palestinienne compte ériger une statue du poète défunt. Le président palestinien Mahmoud Abbas avait décrété un deuil national de trois jours à la suite du décès de Mahmoud Darwish.
A cette triste occasion, la Maison de la Poésie au Maroc a tenu à exprimer dans un communiqué, son profond chagrin. «Darwich a admirablement réussi à moderniser l’écriture poétique arabe en mettant l’accent sur les droits de l’Homme, à l’amour, au rêve, à la liberté et à une vie nourrie des valeurs de la paix» et de conclure qu’avec la disparition de Mahmoud Darwich, «la poésie arabe et les poètes marocains, perdent un honorable ami. Sa mort n’est que le renouvellement d’un voyage au sein du mot, du sens et de l’être». Pour sa part la Ligue arabe a déploré la disparition du poète palestinien Mahmoud Darwich, affirmant que le monde arabe a perdu une de ses figures les plus remarquables de la poésie contemporaine. «Avec la disparition de ce poète, la Palestine et le monde arabe viennent de perdre l’une de leurs figures les plus remarquables en poésie et en culture contemporaines», a souligné le secrétaire général de l’organisation panarabe. Dans un communiqué rendu public dimanche, Amr Moussa relève que «Darwich a transcendé avec sa poésie et sa présence humaine d’exception toutes les frontières, pour devenir sans conteste la voix de la Palestine».
Le président de la Fondation Anna Lindh, André Azoulay, a rendu hommage au poète palestinien feu Mahmoud Darwish, en évoquant l’immensité de son oeuvre dédiée «aux sans-voix et aux plus démunis» et qui a forgé «l’identité nationale palestinienne tout en contribuant à mieux faire comprendre les souffrances et les espoirs du peuple palestinien». De son côté, le ministre français des Affaires étrangères et européennes, Bernard Kouchner a affirmé que le grand poète palestinien Mahmoud Darwich, «a su exprimer l’attachement de tout un peuple à sa terre et la volonté absolue de paix». La France «partage l’admiration des Palestiniens pour cette grande figure dont la poésie, espace de nostalgie et de liberté, parle à tous», souligne M. Kouchner dans un communiqué rendu public dimanche. Le chef de la diplomatie française relève, d’autre part, que le message de Mahmoud Darwich, «qui invite à la coexistence, continuera de résonner et finira pas être entendu». Viendra ce jour où comme l’écrivait Mahmoud Darwich «Un jour viendra où nos poètes célèbreront la beauté de la couleur rouge dans les roses plutôt que dans le sang».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *