Décès du cinéaste expérimental américain Stan Brakhage

Né le 14 janvier 1933 à Kansas City, dans le Missouri, le cinéaste a réalisé plus de 300 films, la plupart muets, de trois minutes jusqu’aux 4H30 de « The Art of Vision », utilisant les distorsions et les surimpressions.Pour Arte, qui lui rendra hommage le 28 avril dans le magazine Court Circuit, il était « l’une des figures les plus emblématiques du cinéma expérimental américain, créant une oeuvre à la croisée de la peinture, de la poésie et de la musique ».
Réalisant ses premiers films au milieu des années 50, Stan Brakhage était devenu « une sorte de mythe du cinéma underground avec des films comme « Dog star man » et « Anticipation of the night ». Pour le Dictionnaire du cinéma (Larousse), « ses films, essentiellement visuels, sont un peu au cinéma ce que le free jazz est à la musique ou l’abstraction lyrique à la peinture ». Ils ont pour titres poétiques « Persian Series », Lovesong », « Birds of paradise », « Prelude »…Stan Brakhage a aussi bien réalisé des méditations sur la guerre, que des « méditations sexuelles », des films autobiographiques (« Scenes from under childhood », « The machine of Eden ») que des semi-documentaires sur les réalités sociales et des « biographies » de Méliès, Chaplin, Dreyer ou Vigo.
Depuis une dizaine d’années, il se consacrait à des films plus abstraits célébrant les couleurs, peints à la main.Stan Brakhage a aussi filmé sa famille, sa femme, ses enfants et même son chat « Max », l’an dernier. Parmi ses oeuvres les plus célèbres, « Mothlight » a été composé à partir d’ailes de mite et de pétales de fleurs. Pour Court Circuit, le réalisateur Pip Chodorov lui avait rendu visite en janvier dans sa nouvelle maison de Vancouver. C’est cette rencontre qui sera diffusée le 28 avril (aux alentours de minuit).
Stan Brakhage y parle de son cinéma, de son travail sur la pellicule et rapproche ses films de la peinture. Le programme comprend aussi trois films récents: « Black ice », « Night music » et « Existence is song ».L’émission sera présentée en avant-première le 10 avril à 20h00 au Centre Pompidou à Paris.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *