Décès du musicien malien Ali Farka Touré


Ali Farka Touré est mort à son domicile. Il souffrait d’un cancer depuis plusieurs années et était paralysé depuis quelques mois, selon Ali Guindo, coordinateur de la fondation Ali Farka Touré. Considéré comme le "père" de la musique contemporaine malienne, Ali Farka Touré sera inhumé mercredi au village dont il était maire, Niafunké, dans la région de Tombouctou (nord), à 850 kilomètres de la capitale malienne.
Le musicien avait été le premier Africain à recevoir un Grammy Awards en 1995 pour son album "Talkin Timbuctu". Il en avait obtenu un second en février 2006 pour son dernier album, "In the heart of the moon", enregistré avec le joueur de cora Toumani Diabaté, a précisé le coordinateur de la fondation, destinée à "sauvegarder et préserver le patrimoine artistique et culturel de la musique malienne".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *