Décès d’un grand mécène

Omar Benjelloun, président du Groupe Saïda Star Auto, industriel et homme d’affaires connu sur la scène économique, est décédé à l’âge de 75 ans, samedi 25 janvier dans la matinée à Casablanca, suite à une longue maladie.
Connu par son engagement en faveur de la promotion et de la protection des arts, Omar Benjelloun a fondé le musée de Marrakech en 1997 et la villa des Tourelles à Casablanca en 2002. Le Musée de Marrakech s’est imposé en peu de temps comme une institution culturelle très importante dans le pays.
Quelques grands artistes y ont exposé. Ce musée a également accueilli des manifestations qui valorisent le patrimoine marocain. Son fondateur avait participé dans ce sens à la restauration de plusieurs monuments historiques, en particulier à Marrakech où il a restauré la medersa Ben Youssef et la coupole des Almoravides. Il a également financé la publication de nombreux livres. Connu comme un collectionneur éclectique, Omar Benjelloun possédait une impressionnante collection de calligraphies islamiques remontant aux premiers temps où cet art s’est développé en Irak et en Syrie. Il possédait également une collection de pièces de monnaie rares.
Sakina Rharib, conservatrice du Musée de Marrakech, garde le souvenir «d’un homme très passionné, très curieux, infatigable. Il pouvait travailler durant des heures sans marquer le moindre signe de fatigue. Il m’impressionnait beaucoup par son ardeur dans le travail et son ouverture d’esprit». L’homme constituait probablement un modèle de mécène unique dans notre pays. Il a initié une nouvelle politique concernant l’intérêt des industriels marocains à l’art, et c’est ce qui le rappellera le plus à notre souvenir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *