Décret sur l organisation de l Académie des arts traditionnels : Pour la formation des maîtres artisans

Décret sur l organisation de l  Académie des arts traditionnels : Pour la formation des maîtres artisans

Une Académie des arts traditionnels relevant de la Fondation de la mosquée Hassan II de Casablanca. C’est ce que prévoit le décret n° 2-12-536, déposé tout récemment par le chef de gouvernement auprès du Secrétariat général du gouvernement. En vertu de cette mouture conçue en réponse aux articles 90 et 92 de la Constitution entre autres, ladite Académie a pour mission d’assurer la formation des maîtres artisans et cadres de haut niveau, afin de leur permettre l’acquisition du savoir-faire professionnel et pratique dans les divers métiers d’artisanat, d’art et de production, notamment les métiers liés aux domaines des arts de bâtiment traditionnel, du bois, des métaux, du cuir et du tissage, ainsi que dans le domaine de la calligraphie. L’institution précitée se charge également de la formation continue des artisans dans les domaines précités, ainsi que l’assistance technique et le conseil en matière de qualité en faveur des entreprises d’artisanat. Comme elle veille entre autres à mener des travaux de recherche dans le domaine des arts traditionnels en vue de promouvoir la créativité et l’innovation, ainsi qu’à développer des relations de coopération, de partenariat et d’échange d’expertise avec tout organisme public ou privé, national ou étranger, dans le domaine des arts traditionnels.
Concernant l’organisation de l’Académie des arts traditionnels, celle-ci est gérée par un directeur assisté par un directeur adjoint chargé de la formation et de la recherche et d’un directeur adjoint chargé des affaires administratives et financières. En outre, le décret précité prévoit l’institution d’un conseil scientifique et un conseil intérieur auprès de l’Académie.
S’agissant de la formation dispensée à cette institution, elle est organisée en spécialités et sanctionnée par un diplôme. Quant à l’admission à l’Académie, elle se fait par voie de concours, ouvert après présélection et la durée de formation pour chaque spécialité est fixée à 3 années. Par ailleurs, l’Académie peut organiser des sessions de formation continue au profit des artisans dans les spécialités dispensées. In fine, le ministre de l’artisanat et le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret qui sera publié au Bulletin officiel.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *