«Dernière photo» de Faiçal Hlimi : L’histoire d’un photographe perturbé

«Dernière photo» de Faiçal Hlimi : L’histoire d’un photographe perturbé

Son 3e court métrage présent lors de la compétition officielle du Festival du film de Tanger

Il est bien connu en tant que réalisateur de vidéoclips et d’émissions. Il a collaboré avec plusieurs stars, notamment Nancy Ajram, Ramy Ayach et Jannat Mahid. Il s’agit du jeune réalisateur Faiçal Hlimi. Egalement cinéaste, il participe avec son troisième court métrage intitulé «Dernière photo» à la sélection officielle du Festival du court métrage de Tanger prévue du 28 novembre au 2 décembre.

«C’est un film cinématographique du genre drame écrit par Mustapha Haouchine et moi-même. Il relate l’histoire d’un photographe âgé de 50 ans. Celui-ci vit une vie perturbée psychologiquement à cause d’un évènement grave qui l’enferme dans son monde perdu et isolé de tout ce qui est social», indique-t-il. Le film est interprété par Mustapha Haouchine. Il joue le rôle principal aux côtés de Ouiam Abarnous et Mouhcine Fellous.

Ce film a reçu le Grand prix de réalisation au Festival de la fédération des cinéclubs Maroc à Mohammédia. D’ailleurs, il est nommé à la sélection officielle du Festival international du cinéma Tiharqa du Soudan et au Festival international du court métrage du Liban. «Dernière photo» n’est pas le seul film de ce réalisateur, il compte à son actif le court métrage «Le vase» (Al mizhariya), ensuite le moyen métrage «Histoire des gens». «A travers ce dernier film j’ai pu réunir la plupart des comédiens du Nord du Maroc», dit-il. Le réalisateur a d’autres projets en tête. Il est en train de finir l’écriture d’un nouveau long métrage avec le scénariste Mohamed Hbayj. «Je suis en train de commencer le casting et préparer le dossier final pour le tournage». Et d’ajouter: «Le grand obstacle pour réaliser un film de format court, moyen ou long reste absolument le manque de financement». Faiçal Hlimi est passionné par le cinéma depuis son jeune âge. «J’étais tout petit et j’adorais tout ce qui est tournage cinéma et réalisation. On faisait des films entre nous au quartier rien qu’avec des caméras jouets», se souvient -il.  Ce Tangérois exerce dans le domaine de l’audiovisuel. Après avoir décroché son baccalauréat en sciences expérimentales, il a obtenu deux diplômes en communication et en audiovisuel à l’institut de gestion à Tanger.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *