Des activités diversifiées destinées aux jeunes: L’Agence française de développement dévoile son programme

Des activités diversifiées destinées aux jeunes: L’Agence française de développement dévoile son programme

Outre l’aspect environnemental, le festival mettra en exergue un autre aspect culturel, à savoir l’utilisation de la tradition orale de conteurs marocains.

En plein air, et sur toute la période de la COP22, les grilles du Parc Lalla Hasna, situé entre la mosquée Koutoubia et le palace La Mamounia, seront illustrées par l’ouvrage du photographe Francesco Zizola.

Portant un intérêt majeur à l’aspect environnement, l’Agence française de développement (AFD) prévoit tout un programme riche en activités diversifiées. Ces dernières visent à soutenir les projets innovants, et même à proposer de nouvelles solutions pour lutter contre le dérèglement climatique. Ces initiatives sont destinées principalement aux jeunes, et aussi au grand public de manière générale.

Concours «Dessine-moi le monde en 2030»

A travers cette activité, l’AFD a permis à pas moins de 2.000 enfants de s’exprimer face aux aléas du dérèglement climatique, donnant libre cours à leur imagination d’illustrer en un dessin leur vision du monde de demain. Cinquante dessins seront sélectionnés parmi les 2.000 ouvrages des enfants participant au concours. Ils seront exposés au grand public sur les abris du tramway de Rabat-Salé. L’AFD a également prévu d’habiller toute une rame avec les dessins choisis. En parallèle, pendant la COP22 à Marrakech, trois grands panneaux d’affichage seront réservés aux finalistes du concours. D’autres affiches seront exposées à travers tout le Maroc au niveau des agences de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Festival du film : «Climat» sous projecteurs

Organisé du 11 au 13 novembre sur la place du 16 Novembre, en plein centre-ville de Marrakech, le festival du film «Lumières sur le climat» ambitionne de toucher le plus grand nombre de spectateurs. De ce fait, des projections gratuites en plein air de films documentaires sélectionnés en arabe seront à l’ordre de la COP22. L’inauguration du festival sera marquée par la diffusion du film «Demain», qui a obtenu le César 2016 du meilleur film documentaire. D’autres films documentaires, traitant également des problématiques environnementales et du climat, notamment «La soif du monde», «La glace et le ciel» ou le film retraçant l’organisation du concours de dessins «Dessine-moi le monde en 2030», seront également diffusés pendant ce festival.

Le «climat» au centre des contes

«Raconte-moi le climat» est le festival de contes organisé par l’AFD durant la COP22. Il s’agit d’un recueil de sept histoires destinées au grand public pour comprendre les enjeux du dérèglement climatique et les solutions pour atténuer ses effets.

Les contes seront joués dans de petits espaces circulaires appelés «Nacelles».

Ils illustrent les histoires d’habitants de sept pays différents, dont le Maroc, soumis aux aléas du dérèglement climatique. C’est ainsi que le festival «Raconte-moi le climat» permettra de faire connaître au grand public les solutions individuelles ou collectives qui puissent être entreprises pour faire face aux effets du dérèglement climatique de manière optimale.

Outre l’aspect environnemental, le festival mettra en exergue un autre aspect culturel, à savoir l’utilisation de la tradition orale de conteurs marocains. Cette initiative est inspirée de l’exposition interactive «Nés quelque part» qui a été présentée à Paris pendant la COP21.

Exposition de photographies

L’Alliance Maroc-France contre le changement climatique sera immortalisée par la photographie. En plein air, et sur toute la période de la COP22, les grilles du Parc Lalla Hasna, situé entre la mosquée Koutoubia et le palace La Mamounia, seront illustrées par l’ouvrage du photographe Francesco Zizola. Ce dernier a effectué un reportage-photo, durant juillet 2016, illustrant l’avancement des projets, en rapport avec le climat, entrepris par le Maroc avec le soutien de l’AFD, en l’occurrence le projet de la centrale solaire Noor Ouarzazate, le tramway de Rabat-Salé, la stratégie eau d’OCP et les hammams durables.

Maryem Laftouty

Journaliste stagiaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *