Des photographes et vidéographes rapportent leur regard sur le Maroc

Des photographes et vidéographes rapportent leur regard sur le Maroc

Hassan Darsi, Wiame Haddad, Hassan Hajjaj et autres exposent à l’Université de Boston

«Chacune travaille dans un style unique et provient d’un contexte différent, mais ce qui les lie est leur exploration de la façon dont voir ne signifie pas toujours savoir…».

Sept artistes marocains de renommée internationale sont invités à exposer leurs créations à l’Université de Boston aux Etats-Unis. Il s’agit de l’évènement «Regardant, Regardant : Artistes contemporains du Maroc», prévu du 8 février au 31 mars 2019.

Organisée par Cynthia Becker, professeure agrégée d’art africain, département d’histoire de l’art et d’architecture de l’Université de Boston, et Nadia Sabri, professeure d’histoire de l’art et commissaire, Faculté des sciences de l’éducation, Université Mohammed V de Rabat, cette exposition rassemble pour la première fois sept photographes et vidéographes. On y trouve Hassan Darsi, Wiame Haddad, Hassan Hajjaj, Randa Maroufi, Safaa Mazirh, Lamia Naji et Nour Eddine Tilsaghani.

Ceux-ci rapportent leur regard sur le Maroc de l’intérieur et de l’extérieur. «Chacune travaille dans un style unique et provient d’un contexte différent, mais ce qui les lie est leur exploration de la façon dont voir ne signifie pas toujours savoir. Ils reconnaissent que le processus de recherche est un acte politique et cherchent à souligner l’ambiguïté du sens contenu dans le visuel. Certains artistes considèrent comment la société marocaine est perçue par des étrangers et confrontent les préjugés historiques inhérents au regard colonial. D’autres imaginent un monde sans frontières, donnant un sens aux frontières qui divisent les États-nations. Certains considèrent des aspects de la culture marocaine cachés du public en raison de l’oppression politique», peut-on lire dans une note d’information publiée par les organisateurs. Il faut dire que cet évènement réunit des artistes confirmés. Il y a lieu de citer, entre autres, Hassan Darsi.

Il est l’un des artistes contemporains les plus connus au Maroc. C’est un habitué des œuvres et projets auxquels il assigne comme fin de transformer un ordre de réalité. Randa Maroufi, quant à elle, est connue par ses réflexions et sa pratique photographique autour de la question du corps entre Occident et monde arabe. Pour cela elle se nourrit de tout ce qui met en évidence la manière dont le corps exprime une situation d’enfermement, de conflit intérieur, ou de conflit provoqué par un contexte historique ou social, se focalisant ainsi sur le corps comme signifiant du politique.

Notons qu’elle projettera sa vidéo «La porte de Ceuta», dans le cadre d’une table ronde organisée lors de cet événement. Enfin, il ne faut pas oublier Hassan Hajjaj. L’un des pionniers du pop art au Maroc. Ses créations sont originales et ne laissent personne indifférent. Grâce à son talent il a réussi à s’imposer au niveau international avec son univers haut en couleur où il use d’objets puisés du Maroc.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *