«Dialogue» ; deux regards, deux visions et une exposition

La Fondation ONA présente l’exposition conjointe, de l’artiste allemand Stefan Moses et l’artiste Marocain Brahim Benkirane, sous le thème «Des personnages dans leur socio-culturel ou de leur environnement».
Le peintre Paul Klee disait que l’art ne reproduit pas le visible, mais rend visible l’invisible. La photographie ouvre dehors, le dedans. Elle s’infiltre dans l’âme de l’objet ou de l’être photographiés. La photographie devient une œuvre d’art à partir du moment où elle renvoie une esthétique, exprime une plastique et retransmet une vision de l’esprit d’un instant bien réel. La photographie donne une image figée de la réalité mouvante. L’instant figé de la photographie, est dans le réel porteur de son passé et de son futur, il est son passé et son futur, portés à titre de virtualité, à tel point que l’instant réel n’est plus.  Plus la représentation s’éloigne de l’instant réel photographique, plus elle s’approche de la réalité et plus elle est porteuse de virtualité, plus elle s’achemine vers la réalité.
Et quand deux regards, l’un allemand et l’autre marocain, deux cultures, deux espaces et deux concepts différents, se rencontrent, dialoguent et communiquent, une œuvre d’art naît! Elle véhicule les émotions, les préoccupations des artistes photographes, retranscrivant, observant et poétisant le monde à travers leurs zooms et objectifs. Ils écrivent une fiction, leur propre fiction. Et c’est par soucis de partage de visions, qu’ils transcrivent et offrent, généreusement, une multitudes de dialogues  et de regards.  L’homme observe le monde plus qu’il ne l’habite. Mais les objets qui peuplent l’univers, vous observent aussi. Et c’est ce regard croisé que traduisent nos deux photographes.
Né en 1928, Stefan Moses, compte parmi les grands photographes allemands de la deuxième moitié du XXème siècle. Il en est un des représentants les plus significatifs, les plus opiniâtres. Toute sa vie, il s’est intéressé aux Allemands, leur manières de vivre, leur comportements, indépendamment de leur milieu social. La diversité et la richesse des évènements et des personnalités du monde culturel allemand qu’il a photographié est sans égal. Et c’est depuis plus de 40 ans que Stefan Moses fait le portrait des Allemands : vieux et jeunes, artistes et intellectuels, pauvres et riches, leurs appartements, leurs fêtes … Grâce à ses œuvres, il est considéré comme le chroniqueur le plus averti des années d’après-guerre en Allemagne. «Deutsche Vita » est le thème sous lequel s’inscrivent ses photographies. 
Quant au photographe marocain, il baptise ses œuvres sous le nom «Petit voyage vers l’autre». C’est l’autre dans ses dimensions plurielles, mais c’est également l’autre de l’au delà des frontières.
Au travail de S. Moses Brahim Benkirane répond par son regard distancié de voyageur et d’esthète.
Il vous  présente une série de portraits cueillis à travers le monde et qui traduisent sa vision de l’«Autre», de sa diversité et de son humanité. Brahim Benkirane a 44 ans. Il a passé la moitié de sa vie à Casablanca et l’autre à Paris. Il se définit comme un passeur ou un trait d’union entre les  cultures, tant au niveau personnel que professionnel. Ses formations d’ingénieur et de design l’ont conduit de la technique aux sciences humaines.
«Dialogue» est donc le fruit de deux expériences aux dimensions plurielles, s’inscrivent dans la différence, mais aussi dans la communion.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *