Didier Hagège s’inspire de son séjour au Maroc

Didier Hagège s’inspire de son séjour au Maroc

L’artiste Didier Hagège a choisi la ville du détroit pour exposer sa nouvelle collection de tableaux dont la réalisation lui a pris un an. «La plupart de mes toiles présentées lors de l’exposition actuelle sont inspirées de mon séjour à Tétouan. J’y étais, en 2009, invité par l’Institut français en résidence d’un mois et demi à l’atelier de gravure. J’en ai profité pour mieux connaître la ville. J’aimais beaucoup me balader dans l’ancienne médina de Tétouan. J’étais très fasciné par la beauté de ses endroits. J’y ai pris beaucoup de photos d’objets spécifiques pour les retravailler à mon retour en France», révèle-t-il.
L’exposition actuelle reflète le style propre de cet artiste graveur dont la peinture se présente sous forme d’un enchaînement de formes et de couleurs gravées ou peintes. «J’ai pu, pendant mon séjour à Tétouan, voyager dans d’autres régions du Maroc telles que Tanger, Essaouira, Marrakech, Fès et Rabat», précise Didier Hagège avant de poursuivre que ses œuvres présentées lors de l’actuelle exposition comportent, entre autres, «les anciens lustres et chaises barbier qu’on trouve toujours à Tétouan, ainsi que la théière et la babouche photographiées pendant mon voyage dans d’autres villes au Maroc». Ayant organisé sa première exposition alors âgé de 22 ans, Didier Hagège essaie de montrer, à travers ses œuvres, son grand amour pour la Méditerranée mais aussi du continent africain. Cet artiste-graveur qui a voyagé et exposé dans plusieurs pays à travers le monde se considère comme un globe-trotter. Il dit que ses multiples séjours à l’étranger ont constitué une véritable source d’inspiration. «Lorsque je voyage dans un pays, j’essaie généralement d’y rester plusieurs mois. Ce qui me permet d’y faire non seulement du tourisme, mais aussi de pouvoir peindre», explique Didier Hagège. Né en 1961 à Paris, Didier Hagège vit et travaille entre sa ville natale et Marseille. Il a découvert très tôt son amour pour le dessin et la peinture. Il a décidé, avec le temps, de quitter la France pour intégrer les célèbres ateliers de peinture et sculpture à Carrare, située à proximité de Toscane (Italie). Ce qui va lui permettre de côtoyer plusieurs grands artistes de renommée internationale, tels que Gonzalo Fonseca et Daniel Coureur et d’approfondir par conséquent sa passion pour les arts plastiques. Il a, ainsi, réussi, au fil des ans, à se distinguer à travers des séries de toiles presque de même format, qui résultent d’une superposition de surfaces transparentes et de canevas. Entre calligraphie minutieuse et écriture automatique, technique chère aux surréalistes, et au moyen de la peinture, de la gravure et du collage, les œuvres de Didier Hagège révèlent une esthétique intemporelle et ont un sujet à peine palpable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *