Droits d’auteur : «Haqqi gha belfenn», des journées pour défendre les artistes

Droits d’auteur : «Haqqi gha belfenn», des journées pour défendre les artistes

Une belle initiative que celle entreprise par le Réseau des associations unies pour la qualification sociale (RAUQS) en organisant, les 4 et 5 novembre à Casablanca, «Haqqi gha belfenn». Organisées en partenariat avec l’association Casamémoire et l’Institut des métiers du spectacle de Montpellier et cofinancées par l’Union européenne, ces journées sont dédiées à la sensibilisation aux droits d’auteur et aux droits voisins. Également à l’origine de l’initiative, des stagiaires qui ont bénéficié de la formation «Dans les règles de l’art». L’objectif étant, selon Chifae Cherkaoui Salhi, bénéficiaire de ladite formation, de «rappeler que la culture est créatrice d’emploi et aide les auteurs et artistes à mieux défendre leurs droits». Raison pour laquelle le choix s’est porté sur l’appellation «Haqqi gha belfenn». «C’est un jeu de mots, nous voulons nos droits et les demandons avec art», précise-t-elle. Une diligence qui se manifeste à travers la richesse du programme conçu pour l’occasion. Prendront ainsi part aux tables rondes, tenues lors de l’événement, des responsables du Bureau marocain des droits d’auteur, des syndicats d’artistes et des instituts de formation. Ceux-ci seront invités à «discuter et rechercher ensemble des solutions pratiques pour améliorer le circuit de la culture», détaille Chifae Cherkaoui Salhi. Dans ce sens, les organisateurs recommandent de «réinstaurer un dialogue trop souvent rompu entre les auteurs et le Bureau marocain des droits d’auteur en tant que seul responsable de la redistribution des droits d’auteur et des droits voisins, afin qu’il assume son rôle et permette l’émergence d’un marché structuré de la culture dans notre pays». Les artistes à la quête d’assistance juridique en matière de propriété intellectuelle et artistique se verront, pour leur part, consacrer un espace conseil lors de ces journées.L’art marquera également cette manifestation. Outre la présentation de la pièce de théâtre «Al Makina», réalisée par la compagnie Daha Wassa, des courts-métrages seront projetés pour sensibiliser aux métiers de l’industrie musicale et cinématographique. De même, la musique égayera les soirées avec, entre autres, les groupes Babel, Noisea, Tal’Fine et Mayara Band. De quoi satisfaire tous les goûts!

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *