Du cinéma pour sensibiliser sur la trisomie 21

Du cinéma pour sensibiliser sur la trisomie 21

Un film pour sensibiliser et informer sur la trisomie 21. Voilà une bonne démarche entreprise par l’Association marocaine de soutien et d’aide aux personnes trisomiques (AMSAT) et Handifilm à travers la projection, jeudi 12 janvier à la salle 7ème Art de Rabat, du film «Trisomie 21 – Le défi Pérou». Une initiative réalisée avec le soutien du Centre cinématographique marocain et de l’Institut français de Rabat. «Cette projection-débat est une réelle valeur ajoutée aux actions de sensibilisation et d’information sur la trisomie 21 que nous menons durant toute l’année. Handifilm qui est concerné par le handicap en général nous accompagne dans cette démarche et bien d’autres. Notre seul but étant d’aider à l’inclusion des personnes trisomiques», explique Fatima Zahra El Atlassi, responsable développement et projets à l’AMSAT. Ainsi, la projection qui s’étalera sur 90 minutes sera suivie d’un débat animé par Jean-François Martin, éducateur spécialisé et concepteur de ce film réalisé par Lisette Marcotte et produit par Guy-Jean Dusseault. Le film raconte l’histoire de six jeunes adultes atteints de la trisomie 21 et six étudiants en éducation spécialisée qui vivent ensemble une expérience hors de l’ordinaire : une randonnée pédestre en direction du Machu Picchu au Pérou, à plus de 2.000 mètres d’altitude et la réalisation d’un projet humanitaire. Dans cet endroit mythique, chaque jour est un défi à relever et un dépassement des limites de chacun. Ce groupe convie à un voyage de don, de tolérance et d’ouverture à la différence. «C’est Jean-François Martin qui viendra au Maroc pour parler du film aux professionnels et au public, voire créer un débat autour de ce handicap», indique Mme El Atlassi. Et de préciser: «Le film sera projeté le lendemain à l’Institut français à Rabat pour le compte des parents bénéficiaires des actions de l’AMSAT». Vraisemblablement, l’idée de ce film riche en expériences est chère à Jean-François Martin puisqu’il y pensait depuis quelques années, d’autant plus qu’il est père de quatre enfants dont l’aîné présente une trisomie 21. Une belle initiative qui donne à méditer!

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *