Du nouveau dans le théâtre universitaire

Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique signe aujourd’hui une convention de partenariat avec le Syndicat national des professionnels du théâtre. C’est le ministère qui a formulé la volonté de s’engager dans une convention au développement culturel au sein des universités. Il souhaite impulser les activités théâtrales dans les universités. Cet accord de partenariat vise à créer des ateliers de théâtre qui seront supervisés par des professionnels. Le syndicat veillera à ce que les représentations des troupes nationales se fassent à l’intérieur des universités à des prix préférentiels pour les étudiants. Les cadres du Syndicat participeront désormais, et d’une façon active, aux activités du théâtre universitaire, et feront partie des jurés qui désigneront les meilleures représentations. Hassan Nafali, secrétaire général du Syndicat national des professionnels du théâtre, se félicite de cet accord. Il précise que «l’expérience des professionnels du théâtre va régulariser les initiatives théâtrales dans les universités». Ces derniers orienteront dans le bon sens les initiatives, dans la mesure où ils y apporteront du professionnalisme. Hassan Nafali souligne aussi que nombre d’universitaires sont des passionnés de théâtre. Il cite les professeurs Hassan El Manii, Abderrahmane Ben Zidane, Younès Al Oualidi, Azzedine Bounit, Mostafa Ramadani et Mohamed Al Azhar. L’université dispense le savoir théorique, et ce savoir gagnerait à être traduit sur la scène par le concours des professionnels du théâtre. En plus, le théâtre expérimental qui n’attire pas un grand public dans les salles trouvera un terrain propice dans l’espace des universités. Les pièces participant de cet esprit pourront apporter un nouveau souffle au théâtre national. Les écoles, les lycées et les universités ont toujours constitué une pépinière de vocations en matière de théâtre. Il reste à espérer que ce partenariat sera à la hauteur des espoirs qui y sont fondés et qu’il ne restera pas une simple signature sur du papier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *