Ecoles juives au Maroc : une histoire de 150 ans exposée

Ecoles juives au Maroc : une histoire de 150 ans exposée

Des portraits, des affiches et des photos en noir et blanc, en plus de documents historiques et exhaustifs permettent aux visiteurs de se remémorer les différentes étapes d'existence de ces écoles au Maroc.

Cette exposition, la première du genre au Maroc organisée par la Fondation du patrimoine culturel Judéo-Marocain et l'Alliance israélite au Maroc, passe en revue les étapes d'élaboration du réseau des écoles juives dans le Royaume, fondé en 1860.

Lors de l'ouverture de cette exposition photographique, le Président-Exécutif de la Fondation, Jack Toledano, a donné un aperçu de l'Alliance Israélite Universelle, un Réseau d'écoles crée en 1860 à Paris et ayant ouvert sa première école au Maroc dans la ville de Tétouan en 1862.

«A une époque où la plupart des écoles de l'Alliance israélite ont été fermées dans des pays islamiques durant les années 1950 du siècle dernier, ces écoles sont restées ouvertes au Maroc consacrant de ce fait l'exception marocaine», a-t-il fait remarquer.

M. Toledano a souligné, à ce propos, qu'après l'accession du Maroc à son indépendance, les écoles de l'Alliance israélite avaient intégré la langue arabe dans leur cursus scolaire en 1961, notant que la majorité de la communauté juive marocaine a étudié dans les écoles de l'Alliance et ses membres sont demeurés attachés à leur marocanité.

Depuis sa création, le Réseau des écoles de l'Alliance a été un modèle emblématique de coexistence au Maroc qui peut ainsi servir de source d'inspiration pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens, estime-t-il.

Pour sa part, Ariel Danan, Directeur-adjoint de la Bibliothèque de l'Alliance Israélite Universelle à Paris, a indiqué que les écoles juives au Maroc dispensaient des cours à près de 20.000 enfants juifs et non juifs dans la plupart des villes marocaines, dans le sillage de la seconde guerre mondiale. Ces écoles ont grandement contribué à affranchir ces élèves du joug de l'analphabétisme, a-t-il dit.

A noter qu'actuellement, l'Alliance israélite gère 4 écoles à Casablanca accueillant 640 élèves (345 musulmans et 295 juifs), ajoutant que le taux de réussite au baccalauréat dans l'Académie de Bordeaux, qui s'élevait à 100 pour cent, confirme la qualité de l'enseignement fourni par ces écoles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *