Écouter

Wendo Kolosoy livre sa Rumba du bonheur

Cinq ans après l’album éponyme qui lui a permis de revenir sur le devant de la scène des musiques du monde, le chanteur Wendo Kolosoy est au cœur de « On The Rumba River ». Un album qui sert de bande-son au film du même nom que Jacques Sarasin vient de consacrer au doyen de la rumba congolaise. La mémoire collective lui fait tenir un rôle fondateur grâce à Marie-Louise, un titre avec lequel il devient célèbre auprès de ses compatriotes dès 1948.
C’est donc assez naturellement que cette chanson, dans une version de 1993, ouvre le CD «On The Rumba River». L’album rassemble douze morceaux enregistrés à différentes époques où Wendo dit à ses vieux amis tout son plaisir d’être parmi eux d’où s’entend le bonheur des musiciens qui se rassemble.



«Other world», un rock spatial

Le groupe Space Ritual, dont l’histoire remonte à déjà près de 15 ans, est une figure emblématique du space rock des seventies. Chez Space Ritual il y a pas moins de huit musiciens. Cela nous donne un groupe bien complet qui assure drôlement côté arrangements. Leur dernier album tout juste sorti, « Other world » livre des mélodies et des sons qui nous captivent et  où un saxo transcende le tout pour en faire un bon voyage. Le côté space rock ou psychédélique se révèle bien sur « Black Corridor ». Avec « Bubbles » , ils prennent des tons quelques peu heavy sur une ambiance floydienne. Tout en ayant des racines remontant aux seventies, leur rock est frais et l’ensemble est tout à fait actuel. La musique de Space Ritual est souvent hypnotisante. Les chants cultivent un certain mystère et le saxo bien présent navigue sur la musique.


Le premier album de Nores

Nores un rappeur marocain sobre et authentique  dont l’originalité ne laisse pas indifférent tout passionné de bonne musique vient de faire sortir un premier album qu’il a autoproduit. il s’agit de «Bit Ennar» qui comporte 17 tracks et réunit différents styles avec toujours le même flow percutant de ce Mc marocain.  Sons de guitare, de flûte et de  trompette, mouwachahate, fusion métal; ou encore du human beat boxing, Nores ne néglige aucun goût! Aussi, tout au long de cet opus, ressurgit la thématique en l’occurrence lié à la religion et à la famille. Et le premier morceau «For Ever» qui introduit  Bit Ennar illustre très bien cela. Nores y chante (ou rappe) les valeurs qui lui sont éternelles et qui constituent pour lui les clés de la réussite : la patience, le respect des parents, de même que son amour pour la musique, le rap et sa religion.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *