Écouter

Travis livre son sixième album

Pour son sixième album, édité en indépendant, Travis prête une attention toute particulière à ses guitares et se montre très en forme. À peine sorti, « Ode To J.Smith » récoltait déjà d’excellentes notes attribuées par les revues anglophones spécialisées. Ce sixième album de Travis marque l’apogée de l’activité annuelle des quatre musiciens, qui ont passé leur hiver en studio, à Londres, tout en s’activant sur Internet pour publier des billets d’humeur et correspondre avec leurs fans. Grâce à ces 11 chansons magnifiées par la voix de Fran Healy, on se surprend à redécouvrir un groupe créatif, dont « Ode To J.Smith » est peut-être le meilleur album.  Annoncée comme beaucoup plus énergique que ses prédécesseurs, cette galette des Ecossais succède à « The Boy With No Name », qui avait véritablement signé leur retour après quatre longues années de silence.

Edité par son propre label, « Ode To J.Smith » permet au quatuor de tirer vers un style plus brut, qui ne perd pas pour autant son aspect mélodique.


Le rock français se réveille sur les échos de Brooklyn

Après avoir fait quelques soubresauts ces derniers mois, le rock français se réveille en plein avec ce premier album d’un jeune groupe en devenir. Ils ne sont pas nippons, mais c’est pourtant au pays du soleil levant qu’ils ont trouvé leurs premiers fans grâce à leurs concerts assurés là-bas au début de l’été dernier. Ben Ellis, Jane Lane, Léo Colson et Dombrance forment Brooklyn, un groupe qui, malgré son appellation, est pourtant bien de chez nous ! Révélé grâce à un concours de jeunes talents, le quatuor n’a pas la langue dans sa poche et arrive sur le devant de la scène avec l’ambition affichée de se démarquer clairement du rock français réalisé ces 20 dernières années.



Yves Jamait passe par hasard

Auteur de deux albums remarqués, l’artiste revient avec un troisième disque sentant bon la vieille France. « Je passais par hasard ». Voici un titre qui en dit long sur le parcours d’Yves Jamait. Sa biographie officielle le confirme : ce chanteur aux airs bohêmes est arrivé un peu par hasard dans le milieu de la musique. Né à Dijon, il a débuté sa carrière en 2003 avec « De Verre en Vers » avant de revenir dans les bacs trois ans plus tard avec « Le Coquelicot ». Et pour le troisième tome de son oeuvre, « Je passais par hasard », il bénéficie d’une présence médiatique relativement forte, qui lui permet de remettre au goût du jour un style un peu désuet – la chanson à textes – et pourtant si digne d’intérêt. 



Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *