El Khalfi informe sur l état d avancement des projets de son département

El Khalfi informe sur l état d avancement des projets de son département

Après les 3èmes Assises sur le cinéma, place au bilan. «Le comité scientifique chargé de formuler le livre blanc du cinéma, qui sera livré en janvier, s’est réuni samedi dernier pour se mettre d’accord sur sa méthodologie d’élaboration», indique Mustapha El Khalfi, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, au cours d’une conférence de presse tenue lundi à Rabat. Un rendez-vous qu’il veut instaurer au bout d’un ou deux mois pour informer sur l’état d’avancement des projets lancés par son département. M. El Khalfi a saisi l’occasion de la rencontre du lundi pour détailler les cinq chantiers qu’il a initiés. Dans ce sens, il a précisé : «L’année 2012 a été consacrée à résoudre les dossiers en suspens». A commencer par le cinéma qui dispose désormais d’un arsenal juridique clair et complet (cf. Focus de notre édition du 19 au 21 octobre N°2790).
La création d’un institut supérieur des métiers de l’audiovisuel et du cinéma est un 2ème chantier inauguré par le ministère suite à un partenariat entre l’Agence française de coopération et le Maroc pour un montant d’environ 90 MDH. A cet effet, une commission a été créée pour adapter le cursus dispensé à cet institut au marché du travail. La formation au sein de cet établissement, qui sera livré dans les 6 prochaines semaines, devait être payante. Cependant, il a été décidé d’en faire un institut public. Quant aux inscriptions, elles seront ouvertes en janvier. La presse écrite n’est pas en reste. «Le comité chargé du projet d’amendement du code de la presse et de l’édition œuvre de manière positive», a expliqué le ministre. Dans ce cadre, un nouveau contrat-programme dédié à la presse écrite est en cours de préparation. Aussi, un programme de soutien aux compétences journalistiques de l’ordre d’un million de dirhams a été mis en place par le ministère de tutelle. Parallèlement, M. El Khalfi a annoncé la création d’une académie intégrée des médias et de la communication à l’horizon 2014.
En ce qui concerne le secteur audiovisuel, un partenariat public-privé avec les sociétés de production est en cours de préparation. Ce chantier englobe également un plan national consacré à la télévision numérique. «Nous avons deux ans et neuf mois pour gagner ce pari difficile», a avancé le ministre.  
A propos du 5ème et dernier chantier, le ministère de tutelle veille à transformer le bureau marocain des droits d’auteur en établissement public. Le projet consacré à ce bureau sera, selon M. El Khalfi, dévoilé dans environ deux semaines.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *