«électriCITé», l’art au service de la cité

«électriCITé», l’art au service de la cité

Une ville miniature dont les artères, maisons et buildings sont entièrement construits de matériaux électriques. Cette ville ne peut être qu’une création artistique. Baptisée «électriCité», l’œuvre a donné son nom à l’exposition réalisée, à Casablanca, par l’écrivain et artiste Youssouf Amine Elalamy pour le compte de la Lydec. L’événement, qui se poursuivra jusqu’au 28 février 2009 à l’espace Lydec, tend à sensibiliser à l’importance de l’énergie et à la préservation de cette ressource. «Ce genre de manifestation est un acte humaniste. L’électricité est un sujet d’actualité, nous devons la préserver et la consommer avec modération. D’après les œuvres exposées, notre enjeu primaire est la sensibilisation», a déclaré à ALM l’artiste Youssouf Amine Elalamy. Ainsi quatre œuvres viennent couronner les objectifs des organisateurs. Si  «électriCITé» exprime la relation «inséparable» entre l’électricité et la cité, l’œuvre «Mr candélabre» rend hommage à l’éclairage public. Ce design est un clin d’œil aux innombrables points lumineux qui éclairent Casablanca. Pour sa part «éléctriCAR» représente la voiture électrique : une voiture peu coûteuse et écologique. Une solution d’avenir pour la circulation en ville. Quant à «électriCube», il est constamment en mouvement. C’est une accumulation d’appareils électriques en forme de cube. Son mouvement représente le progrès. Pour sa conception Youssouf Amine Elalamy s’est inspiré du dé. «Le dé symbolise à la fois le gain et la perte. Il faut alors consommer l’électricité de façon raisonnée sinon on va tirer le numéro perdant», a précisé l’artiste. Interrogée sur l’intérêt de cette exposition pour Lydec, Bouchra Ghiati, directrice de communication et du développement durable souligne : «C’est une action qui rentre dans le programme de sensibilisation de l’opinion publique, notamment les écoliers, à la préservation des ressources.»
Les enfants sont la cible primaire des organisateurs. Une initiative qui leur permet de sortir du cadre scolaire et rencontrer l’entreprise. «Nous avons senti un besoin très fort des écoles et des associations pour ce type d’événement. Nous avons déployé pour ces enfants des outils qui leur facilitent la compréhension du milieu auquel ils appartiennent», a-t-elle ajouté. En outre, des quatre conceptions présentées, les organisateurs d’«électriCité» ont choisi les visuels comme moyen pédagogique.
Des affiches qui rappellent les consignes relatives à la consommation, à l’usage et à la sécurité. Mettant en relief des illustrations frappantes qui marquent facilement les esprits. «ElectriCITé»  est un rendez-vous de réflexion sur  l’usage de cette énergie. L’événement s’inscrit dans le cadre d’une série d’expositions organisées par la Lydec en collaboration avec Youssouf Amine Elalamy. Des thèmes variés visant à optimiser l’usage des différentes ressources.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *