Elie Sémoun à l’affiche au Lynx

Tout a commencé déjà lors de son adolescence. Avec une mère qui était prof de français, il s’est littéralement plongé dans la littérature….
Du coup déjà à 11 ans, Élie est promu «p’tit rigolo de la classe» (il le revendique aujourd’hui aussi) et fait rire tout le monde. Très tôt, il découvre les plaisirs que peut procurer l’effet de la scène et se met à écrire des textes qui lui serviront par la suite de base à ses sketches.
Dès 17 ans, il écrit deux pièces de théâtre et publie quelques poésies. Avec sa bonne bouille, il comprend très vite qu’il peut proférer les pires horreurs sans se prendre de claques tout en séduisant le public. Après son Bac, il monte pour la première fois sur les planches dans une pièce classique «Les folles amoureuses» de Roger Louret, avec Muriel Robin. Puis il enchaîne plusieurs films TV comme «Chahut Bahut», «Edouard et ses filles»…. Sa filmographie compte également quelques longs-métrages comme «Les trois frères» de Didier Bourdon, «Tout doit disparaître» de Philippe Muyl… Néanmoins, il préfère le comique au cinéma et se plaît à décrire les paradoxes et les gens de la rue dont ses sketches sont le reflet. Avec Dieudonné, il entretient cela : «Un Juif et un Noir, ça m’a paru une bonne recette pour faire rire». Le célèbre duo sera lancé par Pascal Légitimus, qui va les conseiller artistiquement. Mais les deux compères qui marchent pourtant très fort, finissent par se séparer en plus ou moins mauvais termes. Elie tourne alors la page et reprend les planches seul. Avec son spectacle «Elie et Semoun», qui rappelle le célèbre duo, il confirme qu’il est un artiste à part entière, en remontant seul sur scène. Au Maroc, c’est en solo qu’il fait fureur au Palmeraie Golf Palace à Marrackech, en août 2000. Côté famille Élie en est très proche et essaie au maximum d’être présent auprès de sa femme et de son fils Antoine. Côté télé : malgré de nombreuses apparitions, il s’en méfie comme de la peste. Côté ciné : Élie veut absolument y trouver sa place. Côté spectacle : c’est chez nous que ça se passe !
Aujourd’hui, en effet, les planches marocaines accueillent l’artiste à nouveau en la salle du Cinéma Lynx à Casablanca, grâce à Top Event Productions, qui organise l’événement. Le spectacle, Elie l’a joué jusqu’au 31 décembre dans la salle du Bataclan à Paris. Le show est mis en scène par Roger Louret, les textes sont d’Elie Semoun et Franc Dubosc. Les thèmes abordés seront : Toufik, garde à vue, le trompeur, le chantier, Michel, Kevina & Julie, l’enterrement, le comique, le vieux beau, la maison de retraite…
Une bonne soirée en perspective !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *