En marge du festival «On marche»: Une école de chorégraphie se prépare pour 2018 à Marrakech

En marge du festival «On marche»: Une école de chorégraphie se prépare pour 2018 à Marrakech

Les amateurs de la danse contemporaine seront comblés. La ville ocre accueillera la 12ème édition du festival «On Marche», prévue du 2 au 11 mars. L’occasion pour le public de découvrir et redécouvrir les spectacles et les performances d’artistes venus de différents pays.

De ce fait, cette édition connaîtra plusieurs nouveautés. D’abord, elle sera une occasion de penser à la formation en art chorégraphique. «Nous sommes en pleine préparation pour la création de «Nafass», une école dédiée à l’art chorégraphique dont l’ouverture est prévue en 2018 à Marrakech. En marge de ce festival, nous menons une réflexion sur les arts chorégraphiques», confie Taoufiq Izeddiou, chorégraphe et fondateur du festival. En effet, «On Marche» verra la participation de plusieurs professionnels de la danse. «Le Maroc sera présent à travers les trois générations», ajoute-t-il.  Le festival accueillera plusieurs pays européens et africains. On retrouve l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Angleterre et autres. «Cette année, il y aura une grande participation africaine.

Sept pays d’Afrique y participent», ajoute le fondateur du festival. La programmation met en miroir les contenus des travaux de jeunes artistes émergents et ceux d’artistes confirmés de renommée internationale. «Nous accueillons cette édition la grande chorégraphe africaine Germaine Acogny», ajoute-t-il. Le programme donne à découvrir une grande performance intitulée «La traversée de l’Ait» qui met en lumière le patrimoine culturel «la dakka marrakchia» ainsi à «l’Ayoute». «Prévue lors de la clôture, cette performance réunira les musiciens de la dakka marrakchia et 40 chorégraphes». Outre cette performance, le programme donne à voir d’autres spectacles. A découvrir «Blasmia» de Ahmed Hammoud, «Automne» de Asmaa Houri, «Bronze by Gold» de Stéphanie Thiersch (Cologne) ; «Le Soleil du Nom» de Bernardo Montet (Morlaix), «Boredom» de Amar Al Bojrad (Bagdad), «Songbook Yaakaar» de Germaine Acogny (Dakar).

A ne pas manquer également «Les Architectes» de Younes Atbane et Younes Aboulakoul, «En Alerte» de Taoufiq Izeddiou , «Humming Bird» de Abdoulaye  Tresor Konate (Abidjan),  «What about Dante» de Mounir Saeed (Le Caire); «Sympathetic Magic» de Hela Fattoumi, «Nari Chtaht» de Moad Haddadi (Marrakech) et   Shapers de Anne Le Batard & Jean Antoine Bigot (Marseille). A l’instar des performances, le festival connaîtra l’organisation des master class ainsi que plusieurs conférences. ««On Marche» œuvre à enrichir les dialogues et positionne la danse contemporaine comme véritable ambassadrice de la culture marocaine dans le monde et un lieu d’échange important entre artistes du Maghreb, d’Afrique et d’Europe», conclut-il.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *