En participant à «The Voice» : Halima Alaoui veut valoriser le dialecte marocain

En participant à «The Voice» : Halima Alaoui veut valoriser  le dialecte marocain

La chanteuse Halima Alaoui a eu l’idée de changer de cap. Tout récemment, elle est partie au Liban pour participer à l’émission «The Voice». La diffusion de l’épisode où elle fait son apparition étant prévue ultérieurement.
Si cette artiste marocaine a fini par prendre  cette décision c’est pour plusieurs raisons.

«Je n’ai jamais pensé à prendre part à une émission à l’étranger. Mais il s’est avéré que les chances sont devenues minimes quant à ma célébrité au Maroc. D’autant plus que je m’affiche dans une émission du genre pour mettre en valeur la chanson marocaine», révèle-t-elle à ALM à l’issue des blind auditions constituant la première étape de l’émission. Lors de cette phase, Halima Alaoui désirait vivement interpréter des chansons purement marocaines sauf que, pour des raisons qui relèvent de la production de «The Voice», elle a fini par présenter des airs arabes pour être plus proche du public de la région.

Malgré cette contrainte, elle a eu le courage d’opter, parmi ces chansons, pour un single marocain interprété par plusieurs stars arabes.

Et bien que Halima Alaoui soit habituée aux caméras et apparitions devant le public, elle ne s’est pas empêchée d’avoir des craintes. «Le fait de se produire devant quatre coachs issus de courants différents n’est pas une tâche aisée», confie la chanteuse qui semblait avoir réussi à surmonter sa panique. Pour le moment, il ne reste qu’à lui souhaiter bonne chance pour les prochaines étapes. Ceci étant, Halima Alaoui tient toujours à la chanson marocaine, c’est pourquoi elle a proposé à pas mal de chanteurs arabes des singles dont elle a conçu les paroles en dialecte marocain assez accessible.

Parmi les stars à qui elle a fait cette offre figure Kadhem Saher, également coach à «The Voice». C’est pourquoi elle profitera de son passage à cette émission pour réitérer sa proposition. «Si je tiens au dialecte marocain c’est pour le faire sortir de sa coquille. D’autant plus que le fait qu’une chanson marocaine que je conçois soit interprétée par une star arabe serait un honneur pour moi», indique l’artiste marocaine.     

Parallèlement, Halima Alaoui est en train de préparer un nouveau single dont elle conçoit les paroles et la composition sauf qu’elle n’a pas encore prévu de titre pour cette chanson. Histoire de laisser le meilleur pour la fin ! «Je préfère trouver un titre après avoir terminé la conception de la chanson, comme ça il sera accrocheur», précise-t-elle. De surcroît, elle compte tourner sa chanson «Ana Hourra» (Je suis libre) en vidéo-clip parce qu’elle a eu de bons échos chez le public. Et le tout avec ses propres moyens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *