Entretien avec Delphine Wespiser, Miss France 2012 : «J’essaie de promouvoir le caftan et de le rendre à la mode»

Entretien avec Delphine Wespiser, Miss France 2012 : «J’essaie de promouvoir le caftan et de le rendre à la mode»

ALM: Quel sentiment cela vous a-t-il fait de parrainer les Fashion Days tenus du 13 au 15 janvier à Marrakech? 
Delphine Wespiser : Tout d’abord, c’est un grand plaisir de m’avoir invitée. Puis, j’aurai la chance un peu de voir la mode marocaine. D’ailleurs, je connais déjà le caftan, donc c’est déjà un grand pas puisque c’est quelque chose de très important dans la coutume. Et par l’occasion j’ai eu la chance de le porter à deux reprises à Casablanca.

Comment envisagez-vous de promouvoir le caftan en tant que Miss France ?
On m’a déjà vue à plusieurs reprises porter le caftan et j’ai beaucoup de photos avec. Je pense que c’est aussi de cette manière que j’essaie de promouvoir le caftan et peut-être de le rendre à la mode vu que Miss France la représente aussi.

Quelles impressions avez-vous gardées de votre visite au Morocco Mall?
C’est un très grand espace luxueux et il y a différentes gammes de magasins, voire des magasins avec des prix très abordables. Je trouve que c’est bien et je pense que c’est un lieu de rencontre pour toutes les personnes et toutes les catégories sociales. Pour moi le Morocco Mall est vraiment l’exemple du Maroc qui est en train de vivre un dynamisme magnifique et qui va de l’avant.
 
Que répondez-vous aux rumeurs propagées suite à votre élection ?
Je pense, comme toutes les personnes le savent bien, que les élections sont scellées et se tiennent en présence d’un huissier. Donc il n’y a pas de fraude possible. Je pense que les rumeurs sont motivées par la jalousie.
        
En tant que Miss France, quelles sont les démarches que vous allez entreprendre pour continuer à œuvrer pour la défense des animaux et le don de sang ?
Je suis marraine de l’association du don de sang et celle du portage de plateaux repas pour les personnes âgées et isolées. Je les cite assez régulièrement pour leur faire de la publicité et elles sont vraiment très heureuses à ce niveau-là. Maintenant, l’association ou la cause dans laquelle je vais vraiment m’engager, personnellement et physiquement, ce serait la cause animale. Et en rentrant du Maroc, l’association que je vais appuyer sera communiquée officiellement.

D’autres projets en parallèle ?
Pour bien s’investir, il ne faudrait pas trop s’étendre, mais il faut garder certains buts. Par exemple, je suis ici non seulement pour les Fashion Days, mais également pour l’association SOS Villages. Aussi, j’ai été vendredi à la soirée «Les bonnes œuvres du cœur». En fait, je prends part à plusieurs événements ponctuels sans dire pour autant que je suis engagée là-dedans mais partiellement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *