Entretien avec le chanteur Malek: Un nouvel album en préparation

Entretien avec le chanteur Malek: Un nouvel album en préparation

Un bon artiste c’est celui qui sait exactement ce qu’il veut faire et il le fait quoiqu’il arrive sans se préoccuper des modes ou des choses que le public attend.

 

ALM : Quoi de neuf ?

Malek : Je suis en train de préparer un nouvel album. Il est vrai que le précédent a maintenant quelques années. Je me suis consacré plutôt à la scène ces derniers temps. Parallèlement je prépare des chansons. Et je prends mon temps parce que je ne suis pas obligé de tout sortir dans l’immédiat. D’ailleurs, plus on avance plus on est exigant dans ce qu’on fait. Alors je prends mon temps pour faire quelque chose de bien !

Vous vous êtes éclipsé pour un bon moment. Pourquoi?
J’ai presque 35 ans de métier. Pendant ce temps-là, j’ai écrit plein de chansons. Par contre j’ai ressenti le besoin de me mettre un peu en jachère pour avoir de nouvelles idées. J’avais un peu l’impression de me répéter en fait. C’est pourquoi je me suis plus consacré à la scène et aux concerts. En tout cas, je trouve que je n’ai jamais écrit énormément puisque j’ai fait une dizaine d’albums en 30 ans. A un moment, le fait d’écrire ne me manquait plus beaucoup et maintenant j’en ai envie. Alors je recommence. C’est comme ça que je fonctionne. Quand ça me manque, je m’y remets. Mais je ne me force pas à écrire.

Vous avez eu récemment un passage à l’émission Taghrida. Est-ce un retour sur la scène ?
Plutôt le grand retour c’était à travers la dernière édition du festival Mawazine. Mais si je tenais à être présent à cette émission c’est parce que j’adore Saïda Fikri. C’était pour lui rendre hommage. C’est une grande chanteuse à mes yeux.

Vous avez été d’un bon apport pour plein d’artistes à l’instar de Said Mosker. Quel commentaire faites-vous de leur succès ?
Pour reprendre l’exemple de Said Mosker, quand il est venu me voir, il n’avait même pas 20 ans. Il m’a chanté quelques chansons à lui et j’ai trouvé qu’il avait un énorme talent, il avait une espèce de naturel pour écrire et exprimer ce qu’il ressentait. Il m’avait beaucoup impressionné à l’époque. Et j’ai cru en lui. Alors j’ai produit son tout premier album intitulé «Ghitouni». Il est vrai que celui-ci n’avait pas marché d’un point de vue commercial comme cela arrive, mais je sentais que ce garçon irait loin. Et cela a marché pour lui, mais pas grâce à moi ou qui que ce soit mais plutôt parce que c’est quelqu’un qui n’a jamais lâché ce qu’il avait envie de faire. Cela est très important. Un bon artiste c’est celui qui sait exactement ce qu’il veut faire et il le fait quoiqu’il arrive sans se préoccuper des modes ou des choses que le public attend. Et comme vous le savez, certains artistes estiment que ce qu’ils font est une réponse aux attentes du public. Or il faut faire le contraire pour avoir une démarche artistique. Donc, on fait quelque chose parce qu’on en a envie et si le public suit, c’est tant mieux !

Mais pourquoi contribuer au succès d’aucuns artistes et s’éclipser de la scène ?
Parce qu’il y a en moi le besoin de transmettre. Cela fait partie de moi aussi. J’aime m’exprimer artistiquement, je le fais quand j’en ai envie et besoin. Mais mon plaisir c’est aussi d’aider les artistes en devenir, les aider à devenir ce qu’ils sont déjà. Naturellement, j’aime accompagner les artistes !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *