Entretien avec Lillian Boutté Ambassadrice musicale de la Nouvelle-Orléans

Entretien avec Lillian Boutté Ambassadrice musicale de la Nouvelle-Orléans

ALM : Que représente pour vous votre participation à Tanjazz ?

Lillian Boutté : J’ai eu le plaisir de participer pour la deuxième fois à ce festival. Cela m’a permis de découvrir un nouveau public, particulièrement au Maroc et en Afrique. Car je ne me suis jamais produite dans un pays africain. Après mes deux participations successives à Tanjazz, je deviens très habituée à l’ambiance festive de ce festival. Je me sens comme si j’étais chez moi. Et mon passage dans les rues de Tanger pour rejoindre mon hôtel ou pour me rendre sur le lieu du spectacle me donne l’impression que je suis en Nouvelle-Orléans, dont je suis originaire. Je suis très fascinée par l’accueil et la beauté de cette ville. Ce qui me pousse à chanter de gaieté de cœur à Tanger. Et je ferai de mon mieux pour y revenir l’an prochain.

Qu’est-ce que vous avez chanté à votre public à Tanger?  

J’ai voulu, lors de mon dernier concert, faire vibrer le public au rythme de la musique de la Nouvelle-Orléans. J’ai choisi particulièrement quelques titres de mon répertoire pour les chanter lors de cette soirée.  J’ai également tenu à y interpréter celui de Louis Armstrong, dont son chef-d’œuvre «What a wonderful world». Et ce, en hommage à ce grand artiste et showman américain, originaire lui aussi de la Nouvelle-Orléans, et dont le nom reste gravé dans le monde du jazz.

Vous êtes-vous inspirée de votre amour pour la ville de Tanger ?

Je trouve que la beauté et l’ambiance de Tanger ne peuvent laisser ses visiteurs indifférents. Je me sens, comme lors de mon premier séjour dans cette ville, pleine de dynamisme et de créativité. Et comme j’aime beaucoup mon travail, je suis toujours en quête d’inspiration au cours de mes voyages ou de mes propres expériences pour avoir des idées pour mes prochains titres. Surtout que je suis, depuis mes premiers débuts d’artiste, presque tout le temps en tournée aux Etats-Unis et dans d’autres pays étrangers.  

Avez-vous des projets de tournées ?

Mon prochain projet est de me permettre enfin de prendre trois semaines de vacances, et ce, après 33 années de tournées de concerts. J’essaierai d’en profiter pour me ressourcer et me reposer le maximum  possible. Je partirai, au cours du mois d’octobre, novembre et décembre en Europe pour m’y produire, particulièrement en Allemagne, Suisse et Pays-Bas, et ce, avec de nouveaux musiciens de jazz classique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *