Et de neuf pour le festival Cinéma et Migrations !

Et de neuf pour le festival Cinéma et Migrations !

La 9ème édition du Festival Cinéma et Migrations se tiendra du 8 au 11 février, sous la présidence du grand écrivain marocain Tahar Ben Jelloun. Organisée par l’Association «Initiative culturelle» en collaboration avec le Centre cinématographique marocain, cette édition propose une trentaine de films marocains et étrangers. Les festivaliers auront donc l’opportunité de profiter des moments de projections et d’échanges cinématographiques sur les différents espaces de la ville. «Le cinéma c’est la vie. C’est ce qui bouge en nous racontant des histoires dont la vérité est dans l’image même si elle contrarie la réalité. Bouger c’est vivre. Emigrer c’est survivre. En tout cas, jamais personne n’a quitté sa terre natale juste pour le plaisir ou la fantaisie de faire le tour du monde. Toute émigration est un mouvement imposé par les nécessités de la vie. Les migrations à travers les continents ont eu des apports pour les terres où elles débarquent et ont privé les pays d’où elles partent d’un capital humain important. Le cinéma a suivi ces migrations. Des cinéastes partis d’Europe centrale ont fait des carrières exceptionnelles en Amérique, comme Fritz Lang, Billy Wilder, Frank Capra, Lubitsh, etc. Ils ont donné des chefs-d’œuvre inoubliables au patrimoine culturel de l’humanité», souligne Tahar Ben Jelloun, président de cette neuvième édition. Par ailleurs, et en parallèle avec la programmation de cette édition, des moments forts sont au rendez-vous. Notons qu’un hommage sera rendu à deux grandes figures de la scène artistique arabe. Ainsi, le premier hommage sera rendu au chanteur-compositeur et acteur marocain Younes Migri alors que le deuxième sera consacré à la figure emblématique du cinéma égyptien Hassan Hossni. Une riche programmation a été élaborée par l’Association «Initiative culturelle» au profit des étudiants de l’Université Ibn Zohr, en particulier pour les étudiants des filières des sciences humaines, et des sciences de la communication et de l’audiovisuel. Par ailleurs, l’écrivain Tahar Ben Jelloun aura deux rencontres avec les étudiants de la Faculté des lettres. La première portera sur sa vision en tant qu’écrivain et chroniqueur sur l’actualité de l’heure, en particulier les récents bouleversements qu’a connus la scène régionale. La seconde consiste en un débat sur la question migratoire avec les étudiants du Master «Migrations et développement durable», à l’issue de la projection du documentaire «Partir, retourner. En voyage».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *