Etat des lieux, reproches, recommandations… Il est temps de parler culture

Etat des lieux, reproches, recommandations… Il est temps de parler culture

Bien avant cette date, c’est ce jeudi 25 septembre que l’association Racines pour la culture et le développement au Maroc et en Afrique nous en donnera un avant- goût lors d’un atelier préparatoire qui aura lieu à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) de 15 heures à 18 heures.

Un conclave de tous les acteurs professionnels du secteur culturel marocain, voilà ce que se veut être cet atelier. Artistes, opérateurs culturels, associations culturelles et artistiques, chercheurs, universitaires, entrepreneurs culturels, étudiants, institutionnels et grand public seront tous présents pour la présentation et la discussion des premières recommandations de la politique culturelle.

Ces dernières sont «issues du diagnostic et de l’état des lieux des arts et de la culture au Maroc; ainsi que la version bêta de la base de données cartographiée: www.artmap.ma», apprend-on auprès des organisateurs.

Il est à rappeler que l’association Racines a organisé entre octobre 2013 et juillet 2014 dans le cadre de la 4ème saison des «Mercredis de Racines» une série de rencontres ciblées ayant permis à dresser l’état des lieux de 11 disciplines artistiques. S’ajoutent à cela «trois rencontres régionales et avec les publics qui se sont tenues à Rabat, El Hajeb et Agadir, permettant de réaliser un état de lieux des pratiques et de l’offre culturelles au niveau régional, et d’évaluer les attentes et besoins des publics», précise un communiqué de l’association.

Pour revenir aux «Etats généraux de la culture au Maroc», il est à préciser que cet évènement est le fruit de deux années d’inventaire dont l’objectif principal est la conception d’un plan d’action national pour la culture, formulé à partir des propositions issues du diagnostic du secteur et des recommandations des professionnels, des publics et des institutionnels.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *