«Etonnants Voyageurs»: Et l’effervescence culturelle jaillit de la capitale et sa voisine

«Etonnants Voyageurs»: Et l’effervescence culturelle jaillit de la capitale et sa voisine

L’élite cultivée de la capitale et sa voisine a bien trouvé son compte lors de la 1ère édition du festival «Etonnants Voyageurs», qui s’est tenue du 6 au 9 mars.

En initiant cet événement purement littéraire, l’Institut français du Maroc désirait mettre l’accent sur l’effervescence et la révolution culturelle qui marque le monde actuellement, en y rassemblant des écrivains et des artistes de renom et des novices. Parmi 90 invités du Maghreb, de France et de la Méditerranée, la part belle est faite, lors de ce festival qui entre dans le cadre de la saison culturelle France-Maroc 2014, aux Marocains, aux jeunes et aux femmes.

«Ce sont les écrivains, les artistes et les musiciens qui donnent à voir, sentir, voire entendre l’inconnu du monde. Et il fallait dévoiler un étonnant voyageur au Maroc», a indiqué Michel Le Bris, écrivain et président de l’association Etonnants Voyageurs, lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Rabat, avant l’inauguration officielle de l’événement dont la particularité réside dans le rayonnement international qu’il procurera aux participants.

«Le meilleur de ce festival sera invité à celui de Saint-Malo, qui se tiendra du 7 au 9 juin», a annoncé Jean-Marc Berthon, directeur de l’Institut français du Maroc.

La délocalisation de l’antenne de France Inter à Rabat pour assurer la diffusion en direct des activités d’Etonnants Voyageurs est aussi une particularité de cet événement.
Bien que ce festival soit à sa 1ère édition au Maroc, les initiateurs sont confiants en sa réussite et son apport, tout en étant conscients des failles qui l’ont jalonné.

Aux yeux d’ALM, ces écueils se sont situés au niveau du programme, puisque les initiateurs ont invité certains visages assez connus à l’instar de Driss Ksikès, Latefa Ahrrar, Oum, Abdellatif Laâbi et Jean-Marie Gustave Le Clézio entre autres. «La présence d’auteurs célèbres est un moteur et processus qui permettra de découvrir d’autres moins connus», a expliqué M. Le Bris.

Concernant le montant alloué à ce festival, les organisateurs se sont quasiment manifestés réticents. Selon ceux-ci, l’événement bénéficie du soutien du ministère de la culture et du CCME. «Nous sommes très économes c’est pourquoi nous avons consacré un budget raisonnable au festival. Soit le 1er tiers est alloué par l’IF, le 2ème tiers est octroyé par les partenaires et le 3ème tiers est accordé par les sponsors», ont-ils expliqué à ALM.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *