Événement : La cinémathèque de Tanger célèbre la mémoire d’Ahmed Bouanani

Événement  : La cinémathèque de Tanger célèbre  la mémoire d’Ahmed Bouanani

Un hommage sera rendu au parcours d’Ahmed Bouanani, l’une des grandes figures du cinéma marocain. Jusqu’au  10 novembre, la cinémathèque de Tanger dédie sa programmation à la mémoire de ce cinéaste, monteur, poète, romancier et dessinateur.
En effet, Ahmed Bouanani a laissé derrière lui des films, essentiellement des courts-métrages tournés dans les années 1960 et un seul long-métrage, «Mirage», sorti en 1980. Et pour ouvrir cette rétrospective, la cinémathèque de Tanger offre l’occasion au public de voir et revoir ce film incontournable du cinéma arabe moderne. «Il est urgent de tisser les fils entre une certaine modernité cinématographique ancrée dans le discours politique et esthétique des indépendances du début des années 1960 et le présent du cinéma marocain, ainsi que d’interroger l’influence, parfois souterraine, que l’œuvre de Bouanani exerce et exercera encore pour longtemps sur le cinéma national», soulignent les organisateurs.
L’intellectuel Bouanani est également l’auteur d’un ouvrage inédit sur l’histoire du cinéma marocain. Des extraits de cet ouvrage seront partagés et lus au public et une sélection de courts métrages documentaires sera projetée ce jeudi 8 novembre. Le vendredi 9 novembre sera consacré à l’hommage dédié à son épouse Naima Saoudi. Cette chef décoratrice, actrice et costumière a toujours travaillé au plus près de son mari. La programmation offre au public à découvrir et redécouvrir ses écrits, notamment «L’hôpital» et «Les Persiennes» et ce, samedi 10 novembre.
Au menu également, des ateliers prévus pendant quatre jours. Huit intervenants professionnels internationaux seront présents pour permettre aux jeunes étudiants en cinéma des niversités de Marrakech, Ouarzazate, Tétouan et Casablanca de réfléchir à la création documentaire à travers l’œuvre imaginaire d’Ahmed Bouanani, par le biais de réalisations de courts métrages documentaires. «C’est une occasion de faire découvrir à une nouvelle génération d’étudiants en cinéma et littérature l’histoire du cinéma national dans laquelle ils souhaitent s’inscrire à leur tour», indique-t-on. À l’occasion de cette rétrospective, un poster regroupant photographies, dessins et extraits de textes inédits sera offert au public.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *