Exposition à Casablanca: «Les branches d’Ovane», immersion dans l’univers de Dominic Besner

Exposition à Casablanca: «Les branches d’Ovane», immersion dans l’univers de Dominic Besner

Devant ses personnages imaginés, le spectateur est souvent happé par leur regard pénétrant et défiant. Il s’agit là de l’artiste-peintre québécois Dominic Besner. C’est un artiste reconnu à travers le monde. Ses œuvres se retrouvent parmi plusieurs collections importantes dont la fondation ONA ou le Cirque du Soleil.

Dominic Besner dévoile depuis le 17 novembre et jusqu’au 10 décembre au public marocain sa nouvelle exposition qui s’intitule «Les branches d’Ovane», à la So Art Gallery de Casablanca. Il s’agit d’une exposition inédite. Elle réunit une série d’œuvres créées à l’occasion de la résidence de l’artiste à Casablanca.

«Elle représente les récits de mon séjour qui, au fil des jours, a donné lieu à de belles rencontres», explique dans ce sens Dominic Besner. Des couleurs franches, des superpositions audacieuses de matières et de textures, voilà comment on peut décrire l’œuvre de Besner. Jouant avec les effets de lumière, Besner emploie, pour la création de ses tableaux, une technique mixte sur canevas.

D’ailleurs, il privilégie le pastel à l’huile et sa palette riche en couleurs, ainsi que la peinture acrylique, le mortier de structure, le china marker et la peinture aérosol. À ces matériaux s’ajoutent une technique d’application avec les doigts et le grattage de la toile. Il faut dire, que ses tableaux, colorés et émouvants, s’inspirent de ses études en architecture, de ses maîtres à penser en peinture et de ses rencontres au fil des ruelles de Montréal. En d’autres termes, Besner crée des personnages qui gardent les traces du passé. «Ces personnages semblent parfois des ombres d’eux-mêmes, et qui affrontent leur destinée jusqu’au bout. Cette faune fabuleuse, inspirée de certains personnages d’Otto Dix et de Nicolas de Crécy, bédéiste, entre autres, avance peu à peu vers demain, à la manière de l’être humain. Êtres déchirés toujours rongés par l’espoir…», peut-on lire dans une note de présentation.

Il faut noter que Dominic Besner expose ses œuvres pour la 3ème fois au Maroc. En 2007, il a créé une exposition à la croisée de l’art et de la mode, en collaboration avec de grands couturiers marocains. L’exposition intitulée «Au fil de l’art» avait été reçue à la Villa des Arts de Casablanca et de Rabat. Il participe en 2012 à la toute première édition de la Biennale de Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *