Exposition à la Loft Art Gallery : Les figures de proue de la peinture marocaine à l honneur

Exposition à la Loft Art Gallery : Les figures de proue de la peinture  marocaine à l honneur

Après avoir révélé un certain nombre d’artistes appartenant à divers courants de l’art marocain et international, la Loft Art Gallery de Casablanca accueillera cette fois-ci, à l’occasion de son cinquième anniversaire, des œuvres de figures de proue de la peinture au Maroc. A partir du 12 décembre, sera ainsi organisée une exposition collective intitulée «D connexions, instants de parcours», laquelle regroupe les œuvres de dix grands artistes marocains.

«Loft Art Gallery a souhaité revenir sur le travail et l’approche artistique de ces figures emblématiques de la peinture au Maroc, car quand bien même on voudrait classer ces artistes entre abstraits et figuratifs, il est plus intéressant de procéder à une analyse plus fine pour essayer de les rapprocher par leur chromatisme, leur choix des supports ou autres», soulignent les responsables de la galerie.

Parmi les artistes-peintres réunis dans cette exposition inédite figure notamment Tibari Kantour, dont les œuvres sont connues pour leur sensibilité exacerbée et leur finesse d’exécution. Les reliefs, les rugosités, les accidents de la surface du papier sont souvent exploités par l’artiste. À découvrir aussi l’œuvre de Farid Belkahia, l’un des leaders de la peinture contemporaine au Maroc, qui a pour coutume de faire usage, dans ses œuvres, de colorants naturels tels que le henné, le safran, l’écorce de grenade, le cobalt, la nila ou le bleu de méthylène.

L’œuvre de Mohamed Melehi sera également à l’affiche de cette exposition. L’un des maîtres de la peinture moderne marocaine, Melehi, artiste à la conscience contemporaine aiguë, aspire à «tirer plus l’œuvre vers le concept que vers l’artisanat». À voir également l’œuvre de Feu Mohamed Chebaa, l’un des fondateurs de la peinture moderne au Maroc.

Celui-ci a d’ailleurs tenu des positions courageuses quant à l’identité de la peinture marocaine dans la revue «Souffles». Il est de ceux qui ont appelé vigoureusement à introduire les arts traditionnels marocains dans la peinture. Les visiteurs pourront également admirer  l’œuvre du peintre et sculpteur Moa Bennani, un artiste fasciné par les supports primitifs et qui utilise toile de jute, bois et cuirs, en tentant d’insuffler à ces matériaux une âme. Enfin à ne pas rater, l’œuvre de Kim Bennani, peintre hyper réaliste qui essaie aujourd’hui de s’affranchir des contraintes de l’académisme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *