Exposition «Cœur à cœur»: Quand art et bénévolat font bon ménage

Exposition «Cœur à cœur»: Quand art et bénévolat font  bon ménage

«C’est une quarantaine d’artistes assez généreux qui participent à cette exposition lors de laquelle chacun révèle deux toiles. La troisième étant donnée à une association pour que celle-ci bénéficie de ses revenus».

coeur-a-coeur-L’exposition «Cœur à cœur», qui devait prendre fin le 23 août, se prolonge jusqu’au 11 septembre au MGallery le Médina à Essaouira. «L’idée de la prolongation émane de la galerie qui nous a proposé d’exposer pendant 15 jours de plus», précise à ALM Belaid Belhaoui, artiste-peintre et initiateur de l’événement en expliquant les dessous de celui-ci.

«C’est une quarantaine d’artistes assez généreux qui participent à cette exposition lors de laquelle chacun révèle deux toiles. La troisième étant donnée à une association pour que celle-ci bénéficie de ses revenus», détaille l’organisateur de la manifestation qui est à sa 2ème édition. Cette année, les dons sont destinés aux pensionnaires de l’orphelinat Dar Talib.

Outre Belaid Belhaoui, l’exposition est marquée par la participation des artistes-peintres Nadia Rhessal, Hammouda Zaoui, Rachida Touijri, Mouna Elouraoui, Leila Medari, Youssef Achkal et Hervé Sevat entre autres.
«Il m’est arrivé de refuser des artistes vu le grand nombre de demandes. Je ne peux pas prendre en charge tous ceux qui désirent participer à l’événement», affirme l’initiateur en rappelant qu’il offre un séjour de 3 nuits à titre gracieux aux artistes participants de par ses affinités avec certains hôtels et maisons d’hôtes à Essaouira. «La délégation de la culture m’a aidé pour m’occuper des artistes», précise M. Belhaoui en rappelant être un retraité qui déploie ses propres moyens en demandant de l’aide à des amis pour réussir l’événement. Certaines activités se déroulent également sur la voie publique. «Je demande des autorisations à cet effet», poursuit l’initiateur de «Cœur à cœur» dont la 1ère édition s’est tenue sous l’appellation «Fous d’art».

Interrogé sur l’éventualité de l’itinérance de l’événement, M. Belhaoui indique : «Notre exposition est née à Essaouira, elle doit y rester et grandir !».
Pour rappel, cette manifestation a également rassemblé des poètes à l’instar de Nadia Zouine, Mustafa Belaouni, Youssef Lazrak  et  Fouad Yazidi, ainsi que des musiciens. «Le tout dans une harmonie artistique», avance Belaid Belhaoui en rappelant qu’un hommage posthume a été rendu, lors de l’événement, au comédien Afifi décédé depuis longtemps.
Ceci étant, cette initiative demeure louable  de par sa visée sociale. Pérennité à de telles actions !

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *