Exposition collective au féminin

Comme les autres femmes dans différents domaines, les femmes créatrices utilisent leur art pour célébrer la Journée mondiale de la femme. A cet effet, neuf femmes exposent collectivement leurs œuvres à la galerie Linéart de Tanger. Agées entre 20 et 50 ans, elles représentent le Maroc, l’Espagne et la France. Sept d’entre elles, originaires de Tanger, ont participé l’année dernière à une exposition collective pour commémorer cette même journée. Il s’agit de Rahima El Arroud, Bouchra Bakkioui, Katre Nada Benchettab, Khadija Harrata, Amina Daghmoumi, Souad  Benhalima et Hanae Sabir. L’Espagnole Sonia Liska et la Française Sonia Winogradky, deux jeunes artistes – peintres amoureuses de cette ville et y vivent depuis quelques années, se sont rejointes à elles pour participer à cette nouvelle exposition. «L’idée est de notre professeur l’artiste- peintre  Abdelbassit Ben Dahman qui a voulu nous réunir grâce à ce rendez-vous annuel. Nous représentons deux générations d’artistes-peintres qui sont des étudiantes et  des lauréates du Centre pédagogique régional CPR de Tanger et l’Ecole des beaux-arts de Tétouan. La grande passion pour l’art plastique est l’élément commun à nous toutes», disent-elles.
Plusieurs artistes-peintres marocains ont assisté au vernissage de cette exposition. Ils se sont dits fascinés par le travail de ces étudiantes, diplômées et enseignantes en art plastique. «Elles cherchent à se faire une belle place à travers leurs œuvres dans le domaine de l’art plastique. Chacune a bien su communiquer son propre style comme c’est le cas pour les deux artistes-peintres Sonia Liska et Sonia Winogradky qui se distinguent par leur peinture figurative symbolique. Nous constatons aussi le style de peinture contemporaine pour d’autres, comme par exemple chez l’artiste-peintre Amina Daghmoumi qui fait l’abstrait conceptuel sur la matière et la texture», estime l’artiste- peintre marocain Abderafii Gueddali, faisant remarquer «que les artistes femmes se sont imposées dans cet art. Plusieurs d’entre elles ont réussi à faire une belle réputation dans l’art de sculpture qui exige un effort physique. Des sculpteurs femmes se sont spécialisées dans la création de grandes sculptures en marbre».
Chacune de ces artistes- peintres participant à cette exposition se distingue par son propre style imprégné de la nature et des traditions du Maroc. «Comme c’est la commémoration de la Journée mondiale de la femme, nous voulions au départ travailler sur un thème unique et féminin qui est le tatouage. Mais nous avons opté par la suite pour des thèmes et styles variés pour laisser libre cours à l’interprétation du public», révèle l’artiste-peintre Rahima El Arroud. Et de souligner que «mes œuvres reflètent mon amour pour la nature et la rose y est toujours présente. J’utilise beaucoup de couleurs à la recherche de la clarté et de la transparence dont on manque beaucoup à cause des constructions anarchiques qui envahissent les espaces urbanistiques».
Pour la jeune artiste- peintre française Sonia Winogradky, elle se dit plus proche de la réalité à travers ses peintures figuratives. 
«J’essaie de toucher des thèmes variés pour me rapprocher beaucoup plus de la réalité. Je vis à Tanger depuis quatre ans mais j’aime parcourir tout le Maroc dont je suis très séduite. J’ai décrit entre autres le pèlerinage au Marabout Mly Abdeslam Ben Mchich dans l’une de mes toiles alors que d’autres montrent la beauté des bijoux et autres objets de l’artisanat marocain». Cette exposition collective féminine se poursuit jusqu’au 24 mars 2008.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *