Exposition collective: Le cheval galope sur le pinceau de Rachid Benabdellah à Sebta

Exposition collective: Le cheval galope sur le pinceau  de Rachid Benabdellah à Sebta

La dernière en date est collective et remonte au 14 octobre dernier à Sebta sur invitation du mouvement d’artistes plasticiens sans frontières en Espagne. Une association ayant son pair au Maroc et dont Rachid Benabdellah est vice-président.  

A propos de sa participation à l’exposition de Sebta qui s’étale jusqu’au 3 novembre prochain, il précise à ALM : «Je suis toujours à la recherche d’ouverture sur d’autres nationalités. Comme j’aime tirer profit des expériences et avoir idée des critiques d’autrui».

Lors de cet événement, l’artiste-peintre, qui fait de l’art figuratif en peinture à l’huile, expose, selon une vidéo qu’il a soumise à ALM, des toiles meublées de portraits de femmes et de chevaux en différentes allures. Il indique dans ce sens: «J’aime reproduire les émotions de femmes en train de réfléchir et les éléments de la nature». Cependant, Rachid Benabdellah ne compte pas se cantonner au figuratif. Il désire vivement faire de l’art abstrait. Pour ce faire, il tente de trouver une thématique sur laquelle il se penchera.        

Après Sebta, l’artiste-peintre envisage de dévoiler ses œuvres en France et Italie entre autres. Comme il prendra part à la Nuit des galeries et exposera prochainement aux côtés de l’artiste-peintre Aziz Tounsi.  

Outre la peinture, Rachid Benabdellah, qui compte à son actif 23 ans d’ancienneté en tant que cadre dans l’administration publique, s’initie petit à petit à la sculpture qu’il apprécie énormément. Bon vent !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *