Exposition : L art islamique à l honneur à la Bibliothèque nationale

Exposition : L art islamique à l honneur  à la Bibliothèque nationale

 Dédiée aux amateurs d’art islamique, la Bibliothèque nationale du Royaume accueille durant deux semaines l’exposition «L’Art des manuscrits islamiques à travers les Collections de Leyden. La Beauté de l’Orient en Reproductions». Elle a été inaugurée mardi 7 janvier 2014 par Ron Strikker, l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas à Rabat, et Ahmed Toufiq, ministre des habous et des affaires islamiques.

A travers cette exposition, montée à l’occasion du 400ème anniversaire des Etudes arabes à l’Université de Leide, les Pays-Bas souhaitent mettre en avant les liens historiques entre les Royaumes du Maroc et des Pays-Bas, et la passion de bon nombre de leurs chercheurs pour la richesse de l’histoire et de la culture arabes. Ceci étant, l’exposition donne à voir une sélection de reproductions des plus belles calligraphies, illustrations et enluminures.

D’ailleurs, la sélection des œuvres de l’exposition se divise en cinq thèmes: calligraphie, représentations de La Mecque et de Médine, miniatures tirées d’ouvrages scientifiques et poésie. Quant au cinquième thème, il est axé sur les motifs floraux et géométriques. «Ce sont des éléments majeurs qui font également la richesse des manuscrits islamiques des collections spéciales de l’Université de Leyden.

Ils témoignent de l’unité et de la diversité des motifs décoratifs dans le monde musulman», souligne-t-on. À travers cette exposition, le public marocain peut profiter de la richesse des arts décoratifs contenus dans ces manuscrits, sans toutefois devoir se déplacer à Leyden.
Notons que les Collections orientales de l’Université de Leyden comportent plusieurs pièces de très grande valeur telles que le Kitab Al-Hasha’ish ou une traduction en arabe du Materia Medica du savant grec Dioscorides.

Ce manuscrit, datant de l’an 475 de l’Hégire/1083 apr. J.-C., est à ce jour le plus ancien manuscrit arabe illustré portant sur un sujet scientifique.

La bibliothèque de cette université possède actuellement, outre les 2.000 manuscrits en langue perse et en turc ottoman, quelque 4.000 manuscrits en langue arabe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *