Exposition: «Tracés Nomades» à la fondation Dar Bellarj

Exposition: «Tracés Nomades» à la fondation Dar Bellarj

La fondation Dar Bellarj lance l’exposition «Tracés Nomades» à partir du 16 décembre 2016.

Cette exposition qui habillera les murs de Dar Bellarj à Marrakech d’œuvres appartenant à des artistes tels Zineb Triki, Amine Bendriouich, Laurent Mareschal, Margherita Abi Hanna et Brahim Boucheikha, portera une réflexion sur l’importance du rôle joué par la typographie et les écritures à travers les âges. Proposée par Huda Smitshuijzen Abi Farès, de la Khatt Foundation à Amsterdam, cette exposition démontre que les typographies et écritures ont défini et véhiculé les identités culturelles des civilisations passées et présentes. Comme tout vecteur de communication, l’écriture migre et se transforme et aujourd’hui elle redevient nomade grâce à la nouvelle génération qui porte les graines de sa culture visuelle originelle, qu’ils sèment au reste de l’humanité. Faisant partie des paysages urbains actuels, les typographies et écritures témoignent des modes de vie, à la fois multiculturels et mobiles.

fondation-dar-bellarj

Il est essentiel à l’heure de la mondialisation de faire la promotion d’une société ouverte et inclusive sans perdre le lien qui nous relie à notre culture et nos origines. C’est ainsi que l’exposition «Tracés Nomades» sort l’écriture des livres pour la transporter dans le tissu de la vie quotidienne. Elle relie le passé au présent en insistant particulièrement sur la richesse de l’héritage marocain et ses trois écritures : arabe, tifinagh et latine. Ces systèmes d’écriture constituent la thématique centrale à partir de laquelle les travaux ont été commandés aux cinq jeunes artistes qui réinterprèteront de manière contemporaine le «Tracé Nomade» que ce soit sur la céramique, à travers la création de bijou, d’installations interactives ou d’installations culinaires. L’histoire de la calligraphie maghrébine et de l’écriture Tifinagh sera également retracée. En outre, le projet de recherche en design intitulé «Typographic matchmaking in the Maghreb» (rapprochement typographique au Maghreb) sera présenté.

Ce projet est mené par la Khat Foundation et a rassemblé un groupe de typographes qui a collaboré pour créer trois polices de caractères numériques qui allient écritures arabe, tifinagh et latine et les unissent en un style et un vocabulaire visuel commun. L’aspect nomade de l’exposition se manifeste aussi par la projection d’une série de courts documentaires qui ont été tournés dans la ville de Marrakech mais aussi en Europe et au Moyen-Orient. En plus de ces courts documentaires, des évènements seront programmés tout au long de la durée de l’exposition: discussions, présentations de livres, projections, ateliers et événements musicaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *