Extrait du communiqué fondateur et de la charte

«Nous déplorons depuis des années l’absence d’un lieu qui serve de cadre à nos rencontres en tant que poètes (…). La poésie marocaine moderne, dans sa perception d’elle-même et dans ses meilleures créations, de même que dans ses manifestations ici et là, a connu un changement qualitatif. Des voix originales, proches ou éloignées l’une de l’autre, restent fraternelles dans la poursuite d’un chant ayant la poésie pour souci majeur (…). Créer des ateliers de lectures, de traductions et d’éditions; instaurer la possibilité de communication avec les autres poètes du Maghreb Arabe ; recevoir des poètes de tous les pays arabes et du reste du monde ; traiter de la poésie et de ses liens avec les autres expressions de l’art. (…). Tous les membres tiennent à défendre la dignité de la poésie et des poètes, mobilisant leurs moyens matériels et intellectuels afin que cette dignité devienne un droit qui ne prête à aucune concession, et considérant avant tout que la culture est au coeur de leurs préoccupations, sinon de leur destin. »

Extraits de «Mémoire vivante»

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *