Fatine Layt, une femme de talent

Fatine Layt, une femme de talent

A 42 ans, la femme d’affaires d’origine franco-marocaine, Fatine Layt est pressentie pour remplacer Rachida Dati au poste de garde des Sceaux. A l’approche d’ un remaniement ministériel qui pourrait intervenir entre le 22 et le 24 juin, cette spécialiste des questions financières figurerait en bonne place parmi les successeurs possibles à ce poste. Fatine Layet a récemment été décorée de la Légion d’honneur par le Premier ministre français François Fillon. Cette jeune maman a un parcours des plus impressionnants. Née le 10 juillet 1967 à Casablanca d’une mère française et d’un père marocain diplômé des Ponts et Chaussées, elle grandit près de Paris et étudie au Lycée Sainte-Marie de Neuilly sur Seine. Reçue avec mention très bien au Bac, elle réussit avec succès le concours d’entrée à Sciences Po-Paris.
A seulement 20 ans, elle est major de sa promotion. Son diplôme en poche, elle se retrouve dans le monde de la finance et s’y installe définitivement  Elle travaille pendant plusieurs mois en tant que trader obligataire dans une petite société boursière et rencontre Jean-Charles Naouri, ancien directeur de cabinet du ministre socialiste Pierre Bérégovoy et principal réformateur des marchés financiers. Une rencontre déterminante dans sa carrière professionnelle.Séduit par ses talents et son énergie, il l’engage au sein de la holding Euris, un fonds d’investissement qu’il venait de créer avec David de Rothschild et Marc Ladreit de Lacharrière. Fatine Layt y restera pendant 10 années où elle gravit rapidement les échelons. Chargée d’affaire de 1989 à 1991, elle est nommée trois ans plus tard administrateur délégué de Editeuris qui regroupe les participations d’Euris dans divers groupes d’édition. Véritable business-woman, elle occupe à 28 ans le poste de directeur général de la première agence mondiale de presse photos : l’agence Sygma. Elle acquiert une riche expérience dans le management et la direction d’entreprises. En 1996, Fatine Layt quitte Euris pour  devenir  P-DG de CE2P qui édite une soixantaine de titres de presse professionnelle. Parallèlement, elle est maître de conférences en Finance et gestion financière à Sciences PO. En 1999, elle crée Intermezzo, une société de conseil en ingénierie financière spécialisée dans les médias. Un an plus tard, elle crée sa première banque d’affaires qu’elle quitte trois ans plus tard pour lancer une entreprise spécialisée en fusion-acquisition avec un associé. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de Jean-Marie Messier, le très médiatique ex-président de Vivendi-Universal. En 2007, elle décide de quitter Messier pour se consacrer au lancement de sa propre banque d’affaires : Partanea, une petite banque d’affaires à actionnariat international. Celle-ci compte des actionnaires prestigieux tels que la banque marocaine Attijariwafa.bank ou la holding espagnole Reij Capital. Fin 2008, elle cède Partanea au groupe «Oddo & Cie» où elle occupe les fauteuils de membre du comité exécutif et associée-gérante d’Oddo Corporate Finance. Six mois après la vente de sa banque d’affaires, Fatine Layt est nommée présidente de la banque d’affaires du groupe Oddo Corporate finance. Cette virtuose de la finance n’a pas fini de faire parler d’elle.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *