Ferdaous : «Ma vie personnelle est un petit jardin secret»

Ferdaous : «Ma vie personnelle est un petit jardin secret»


ALM : En tant que jeune chanteuse marocaine, que peut vous apporter votre participation au troisième festival Voix de femmes de Tétouan ?
Ferdaous : Personnellement, je trouve que c’est un honneur de participer à un tel événement, qui est dédié à la femme et qui réunit d’importantes voix féminines représentant chacune son pays d’origine. J’espère être à la hauteur et bien représenter le Maroc. Je considère aussi que c’est une grande opportunité pour une jeune chanteuse comme moi de se produire sur scène, d’avoir ainsi un contact direct avec le public et sentir par conséquent son chaleureux accueil. Ma participation à ce festival me permet aussi de me produire pour la première fois à Tétouan et de rencontrer le public tétouanais.

Comment évaluez-vous votre parcours artistique ?
J’ai pu, jusqu’à aujourd’hui, percer dans le domaine artistique. J’ai déjà à mon actif deux clips; le troisième, intitulé « Rouh li halak», est en cours de montage. Mon deuxième clip «Oumri lak» est diffusé sur les chaînes marocaines et sur toutes les autres chaînes satellitaires arabes dont Musica et Rotana.

Comment envisagez-vous l’avenir de la chanson marocaine ?
La chanson marocaine a connu ses moments de gloire à l’époque des grands chanteurs marocains tels Abdelhadi Belkhayat et Naïma Samih. Et il est de notre devoir en tant que jeunes artistes de travailler plus pour mettre en valeur et enrichir notre patrimoine musical marocain. Pour ma part, j’ai toujours cette ambition de contribuer à faire valoir la chanson marocaine.

Pourquoi continuez-vous encore d’interpréter pendant vos concerts des chansons d’autres chanteurs, particulièrement égyptiens et marocains ?
A mon avis, tout chanteur débutant doit passer par cette phase en interprétant les chefs-d’œuvre d’anciens musiciens et chanteurs mythiques. Cette grande école des classiques l’aide à s’épanouir et à se développer sur la scène artistique. Je pense que c’est un grand honneur d’interpréter lors de mes concerts des chansons d’artistes mythiques tels Oum Kaltoum, Mohamed Abdelwahab ou Abdelhalim Hafed.

Outre le chant, avez- vous un attrait pour le cinéma ou le théâtre ?
Je crois que la chanson et le théâtre sont fortement liés et complémentaires. J’essaie, pour ma part, de bien incarner sur scène les personnages de mes chansons. D’ailleurs, j’ai déjà eu des propositions pour jouer dans des productions nationales. Je serai ravie de vivre cette expérience artistique à condition que le scénario du film me plaise et convienne à ma vision des choses.

Comment avez-vous découvert votre passion pour le chant ?
Je m’estime heureuse d’être née dans un milieu de mélomanes et amateurs de musique classique arabe et occidentale. J’aimais beaucoup, dans mon enfance, écouter mon père, qui avait une belle voix, chanter les célèbres titres du répertoire classique arabe. Je sentais au fur et à mesure développer en moi la passion pour la musique. J’aimais écouter les chansons arabes classiques de grands chanteurs tels Mohamed Abdelwahab, Wadii Essafi, Abdel Halim Hafed, Asmahane, Oum Kalthoum et Warda.

A votre avis, est-ce que le dialecte marocain empêche notre chanson de conquérir le monde arabe ?
Je le trouve un peu difficile. Le dialecte marocain diffère d’une région à l’autre. C’est pourquoi il nous faut simplifier et chercher des mots un peu plus faciles à retenir et à susciter l’intérêt de l’auditoire arabe notamment dans les pays du Moyen-Orient.

Qu’en est-il de votre vie sentimentale?
Ma vie personnelle est un petit jardin secret. Je préfère la garder pour moi et de ne pas l’exposer au public.

Quels sont vos projets ?
Je signerai après le mois de Ramadan mon prochain album. Comme je l’ai déjà évoqué, je viens de terminer le tournage de mon nouveau clip «Rouh li halak», qui sortira prochainement. Je suis actuellement en négociations pour me produire dans d’autres événements artistiques au Maroc et à l’étranger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *