Fès à l’heure de son 5ème Festival de la culture soufie

Fès à l’heure de son 5ème Festival de la culture soufie

Le cinquième Festival de la culture soufie s’est ouvert samedi en nocturne au musée Batha de Fès, avec deux concerts brillamment interprétés par la star Karima Skalli et l’ensemble Al Kawtar d’Espagne. La diva de la chanson marocaine, Karima Skalli, a chanté avec brio la poésie d’Ibn Arabi, avant d’exprimer diverses manifestations de la foi, à travers les invocations d’Allah et les éloges du Prophète. Elle a ainsi replongé les mélomanes noctambules dans un passé lointain, celui du bonheur des retrouvailles et de la convivialité spirituelle réussie grâce aux philtres dont seule l chant soufi en possède les fulgurances. Les mélomanes de cette soirée inaugurale ont également applaudi les membres de l’ensemble Al Kawtar de Grenade (Espagne). Les artistes ont eu de la peine à clore leur spectacle puisque à plusieurs reprises ils ont dû céder aux sollicitations insistantes du public pour une ultime partie de Samaâ. Pour le président fondateur de cet événement culturel, Fawzi Skali, le Festival de la culture soufie est une occasion pour les spécialistes d’ouvrir une réflexion sur ce que pourrait être l’apport de ce patrimoine au cœur de la société d’aujourd’hui. «Archétypes du féminin chez l’Emir Abdelkader», «Et Allah créa Khadija», «La femme selon l’Emir Abd El-Kader : une théophanie akbarienne», «Lalla Zahra Al Kouchia, une sainte à l’ombre de la Koutoubia», « Femmes et Sainteté : figures de femmes soufies en Afrique de l’Ouest» et «La vie n’est pas courte mais le temps est compté» sont parmi les thèmes choisis pour les conférences programmées au Musée Batha.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *