Fès sur un pied de danse

Fès sur un pied de danse

Des mouvements, des gestes à l’intensité des sensations et les chorégraphies les plus diverses seront au rendez-vous au Festival de la danse expressive qui aura lieu du 2 au 6 décembre à Fès. Initiée par l’association «Babylon Cult-Art», la deuxième édition de ce festival s’inscrit sous le thème «La magie du mouvement». Cet événement ambitionne d’offrir aux visiteurs et aux publics de la ville spirituelle un mélange de danses traditionnelles et modernes. «Le festival se veut une occasion propice pour partager avec les protagonistes de la performance chorégraphique le plaisir intense de la danse, celui de remplir l’espace par des corps lumineux qui se vouent durant un certain temps à l’évidence de bien dire les choses et les états d’âme par des gestes et des mouvements glorieux», a déclaré à ALM Aziz El Hakim, directeur du festival. Et d’ajouter : «Il s’agit là d’entrer en résonance avec le monde, par le mouvement qui peut rester imperceptible, comme si le geste chorégraphique n’était qu’une simple possibilité d’affirmer ou d’intensifier les sensations». Selon les organisateurs, «la deuxième édition de ce festival représente un moment de partage avec les passionnés de danse, issus de différentes cultures. Cet événement n’est pas seulement une particularité pour présenter les danses internationales ou locales, mais aussi un moment de réflexion et un moyen de prospection des artistes marocains en herbe».
Le président du festival a indiqué que «ce festival est un défi et un grand enjeu pour implanter une vraie culture de danse». Par ailleurs, il a ajouté:«il existe des milliers de danses au Maroc, et à travers ce festival on essaye de mélanger les différentes danses nationales et internationales». En effet, M.El Hakim a noté que «l’objectif majeur de ce festival est de tisser des relations dans le domaine culturel entre les artistes marocains et étrangers. Cette rencontre sera l’occasion de partager le plaisir de l’œil avec tous les passionnés de danse, issus de différentes cultures, découvrir l’art de l’écriture corporelle qui se lie à l’espace scénique par un lien d’échange et d’identification et promouvoir le tourisme culturel». La deuxième édition propose un programme varié par rapport à l’édition précédente marquée par la présence de différents groupes notamment de break-dance, hip-hop et bien sûr, danse classique entre autres styles. Figurent également au programme du festival des spectacles ainsi que des ateliers. Parmi les différents styles de danses proposés dans cette rencontre on note le ballet, le belly dance, la transe, la free-dance et la fusion-dance. Le complexe culturel «Al Houria», qui ouvrira spécialement ses portes du matin au soir du 2 au 6 décembre, et sera le théâtre où troupes nationales et internationales présenteront des performances chorégraphiques mariant la magie des gestes à l’intensité des sensations. Outre les spectacles et présentations chorégraphiques, figurent au menu de ce festival des ateliers de danse et d’expression corporelle, qui seront animés par des professeurs et chorégraphes de renom, des projections de films sur la danse et des expositions photographiques et plastiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *