Festival cinéma-migrations d’Agadir : Hommage à Abdelkader Moutaâ et à Mahmoud Zemmouri

Festival cinéma-migrations d’Agadir : Hommage à Abdelkader Moutaâ et à Mahmoud Zemmouri

Le Festival cinéma-migrations d’Agadir a rendu, samedi, un vibrant hommage à deux illustres noms du théâtre et du cinéma maghrébins, l’acteur marocain Abdelkader Moutaâ, et le réalisateur algérien Mahmoud Zemmouri. La 8ème édition, présidée par l’acteur franco-camerounais, Eriq Ebouaney, a tenu à honorer la persévérance, la créativité et le long parcours exceptionnel de ces deux artistes, qui ont conquis au fil des ans et des œuvres un grand public au Maghreb et bien au-delà. Devant une assistance des grands jours au cinéma Rialto, comédiens et réalisateurs se sont succédé pour évoquer l’itinéraire artistique de Moutaâ et Zemmouri, saluer leur engagement à toujours donner le meilleur d’eux-mêmes dans des conditions parfois difficiles pour un artiste, et aussi rendre hommage à leur quête constante de vouloir servir, à travers le cinéma et le théâtre, les valeurs universelle d’humanisme, d’ouverture sur l’autre et de tolérance. Véritable figure emblématique de la scène artistique au Maroc, Abdelkader Moutaâ a débuté sa carrière dans le théâtre professionnel avec la troupe «Al Masrah Al Baladi» à Casablanca. Il a interprété ses plus beaux rôles dans la télévision et au théâtre. Au cinéma, il a notamment joué dans le long métrage «Les bandits» de Saïd Naciri en 2004, mais aussi «Wachma» de Hamid Bennani et «Chergui ou le silence violent» de Moumen Smihi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *