Festival des Andalousies Atlantiques d Essaouira

Festival des Andalousies Atlantiques d Essaouira

La cité des alizés aura à nouveau l’honneur de recevoir le Festival des Andalousies Atlantiques. Elle accueille les maîtres de la musique judéo-marocaine et arabo-andalouse pour la 9ème édition de ce festival, prévue du 27 au 29 décembre. Cet événement annuel est organisé par l’Association Essaouira-Mogador à l’espace socioculturel Dar Souiri. «Ce festival se veut un carrefour incontournable des passionnés de musique puisant ses racines dans un patrimoine authentique aux sources multiples», soulignent les organisateurs. Durant trois jours, la musique andalouse, le matrouz judéo-arabe et maroco-espagnol, le flamenco et le malhoun vont investir les scènes d’Essaouira. Plusieurs artistes venus d’ici et d’ailleurs sont invités à se produire à Mogador. Le public pourra découvrir le concert donné par l’artiste algérienne Beihdja Rahal connue pour le timbre de sa voix. Elle sera sur scène avec les artistes française, Françoise Atlan et marocaine, Baha Ronda, deux icônes emblématiques du patrimoine andalou, pour un trio pluriel qui a invité l’artiste marocain Amine Debbi, chef de l’orchestre de Chabab Al Andalous de Rabat, et ses musiciens pour une rencontre de tous les talents. Au programme également, les groupes féminins de musique, le groupe de Wafae Asri, de Fès et d’Essaouira revisiteront les répertoires de Chekara, maître tétouanais de musique andalouse, Salim El Hilali, chanteur algérien de confession juive et les plus beaux morceaux du malhoun souiri. La musique matrouz sera au cœur de ce rendez-vous incontournable avec le concert de l’ensemble oujdi dirigé par Ahmed Fakir. Celui-ci présentera à sa façon le gharnati dans le patrimoine légué par les chanteurs marocains de confession juive, Samy El Maghribi, Zohra El Fassya, une des figures emblématiques du malhoun, ou Cheikh Mouizo. Les amateurs du flamenco ne seront pas en reste avec le duo inédit Hakim Ludin, Bettina Castao, et la Compagnie Flamenca de Valeria Saura. En parallèle à la musique, le Festival des Andalousies Atlantiques sera l’occasion pour l’organisation de colloques et de rencontres d’exception.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *