Festival des arts populaires de Berkane : Le patrimoine artistique de l’Oriental à l’honneur

Festival des arts populaires de Berkane : Le patrimoine artistique de l’Oriental à l’honneur

Berkane abrite depuis lundi 13 août la 5ème édition du Festival des arts populaires de l’Oriental, aux rythmes de chants puisant dans le riche répertoire artistique de la région.

Initiée par le ministère de la culture et de la communication, cette manifestation culturelle qui se clôture ce mercredi s’inscrit dans le cadre de l’événement «Oujda capitale de la culture arabe 2018». Le public venu en masse à la Place Mohammed VI de Berkane a été gratifié d’un show inaugural savamment interprété par des troupes folkloriques ayant livré différentes danses traditionnelles et arts de l’Oriental, notamment Nhari, El Arfa, El allaoui, El mengouchi ou encore reggada. L’assistance a également été éblouie par un spectacle en lumière rehaussé par les jets d’eau de la fontaine dansante, située au cœur de la place Mohammed VI, en parfaite symbiose avec les chansons de reggada. Mohamed Laaraj, ministre de la culture et de la communication, a  indiqué, dans une allocution lue en son nom par Mohamed Benyakoub, directeur des arts, que «la culture constitue une locomotive du développement socio-économique». Le ministre a par ailleurs signalé qu’«investir dans la culture signifie investir dans l’Homme».

Notons que cet événement culturel a été marqué par un vibrant hommage rendu à l’artiste Hassan El Housseini, l’une des figures emblématiques de la chanson reggada dans les années 1980, et à Cheb Zenibi ayant brillé dans la chanson raï. Selon les organisateurs, ce festival entend promouvoir le rayonnement culturel et artistique de la région de l’Oriental et contribuer à la préservation de la mémoire populaire et le patrimoine oral en tant que pilier fondamental de la culture marocaine. En marge des concerts organisés à cette occasion, le programme de cette édition comprend un colloque sous le thème «Les aspects du patrimoine immatériel de la région de Beni Snassen», en plus de soirées de zajal et des arts populaires avec la participation de jeunes issus de la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *