PROMO ALM
PROMO ALM
 

Festival du court métrage méditerranéen de Tanger

Festival du court métrage méditerranéen de Tanger

Le Centre cinématographique marocain (CCM) vient de révéler la liste des courts-métrages marocains qui participeront à la compétition officielle de la 10ème édition du Festival du court métrage méditerranéen de Tanger, prévue du 1er au 6 octobre. Selon les organisateurs, cinq films ont été sélectionnés sur une liste de 50 œuvres cinématographiques. Il s’agit de «Valse avec Asmahane» de Samia Cherkioui, «Comme ils dorment» de Maryam Touzani, «La cible» de Mounir Abbar, «La main gauche» de Fadel Chouika et «Comme ils disent» de Hicham Ayouch. Ces films ont été jugés par une commission de sélection composée par des journalistes et critiques de cinéma, en l’occurrence Hassan Narrais, Fatima Yahdi, Khadija Bouachrine, Ahmed Boughaba et Mokhtar Ait Omar. Par ailleurs, cette manifestation qui vise à inciter et promouvoir les échanges entre les cinéastes des deux rives de la Méditerranée prévoit l’organisation de plusieurs sections dont une intitulée «Compétition». Celle-ci est ouverte aux productions réalisées par des cinéastes méditerranéens en 2011 et 2012, un spécial «court métrage marocain», une leçon de cinéma, des débats autour des films en compétition ainsi que d’autres activités en parallèle. Rappelons que le film turc «Bicyclette» avait remporté le grand prix de la 9ème édition de ce festival. Ainsi, le prix spécial du jury a été attribué au court métrage marocain «Sur la route du paradis» de la réalisatrice Uda Benyamina. Le prix de la meilleure réalisation est revenu au Bosniaque Goerge Grigorakis pour son film «Reverse». Le prix du meilleur scénario a été remporté par le réalisateur espagnol Zoe Almeida pour son court métrage «En uniforme». De même, des mentions spéciales du jury ont été accordées à la comédienne tunisienne Sondess Belhassen pour son rôle dans le court métrage «El mouja» de Mohamed Ben Attia et à l’acteur marocain Mohamed El Khalfi pour son rôle dans le court-métrage marocain «Les vagues du temps» de son réalisateur Ali Benjelloun.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *