Festival international de la danse contemporaine de Marrakech : «On marche» contre vents et marées

Festival international de la danse contemporaine de Marrakech : «On marche» contre vents et marées

Spectacles vivants, projections vidéo, débats et performances feront vibrer la ville de Marrakech. C’est l’occasion du Festival international de la danse contemporaine «On marche», prévu dans sa 8ème édition du 28 février au 3 mars dans plusieurs espaces culturels emblématiques de la ville ocre. La compagnie Anania, organisatrice de l’événement, revient cette fois-ci avec un programme riche en nouveautés. «Cette année, de nouvelles créations chorégraphiques seront dévoilées pour la première fois par des artistes étrangers et marocains», souligne Tawfiq Izziddiou, directeur artistique du festival. Et d’ajouter qu’«une bonne partie de la programmation sera dédiée aux artistes marocains». «En effet, plusieurs pays vont participer à cet événement dont la France, la Tunisie, la Grèce, l’Espagne et pour la première fois la Chine et le Danemark», indique-t-il. Le festival souffre toujours de moyens financiers. Dans ce contexte, les organisateurs ont décidé de maintenir l’événement sur quatre jours au lieu de huit. «Faute de moyens financiers, on va maintenir le festival sur quatre jours uniquement. Son budget ne dépasse pas 1 million 200 dirhams. Les artistes se produiront gratuitement, si ce n’est pas le cas cela nécessitera plus d’argent», explique-t-il. D’ailleurs, les organisateurs collaborent cette année avec l’Espace «Darja», association casablancaise contribuant à la promotion et la diffusion de la danse et la création chorégraphiques. Ces deux entités ont décidé d’une première passerelle de collaboration par le biais d’une carte blanche à l’Espace Darja. «Ensemble peut-être que nous pourrions mutualiser certaines actions, ce qui nous permettrait d’avoir plus de visibilité et surtout cela nous aiderait à pallier le manque de moyens qui nous font cruellement défaut», témoigne Meryem Jazouli, chorégraphe et responsable artistique de l’Espace «Darja». En effet, des rencontres et débats sont également au programme de ce festival qui offre à son public gratuitement un large panorama de la scène chorégraphique marocaine et internationale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *