Festival international du documentaire d’Agadir : une douzaine de films en lice

Festival international du documentaire d’Agadir : une douzaine de films en lice

Développer et entretenir une culture du documentaire dans notre pays en fédérant citoyens, cinéphiles, professionnels, étudiants et scolaires, tel est l’objectif de la deuxième édition du Festival international du documentaire d’Agadir (FIDADOC) qui se tiendra du 10 au 14 novembre. Initiée par l’Association pour la culture et l’éducation par l’audiovisuel, cette deuxième édition s’annonce sous le signe d’un développement humain et économique.
«Cette manifestation s’inscrit désormais dans la famille internationale du documentaire, constituant un réseau favorable au développement de la production nationale», a annoncé Nezha Drissi, directrice du FIDA Doc’Souss lors de la conférence de presse, tenue mardi 20 octobre, à Casablanca. «Nous espérons être encore plus nombreux à partager ces moments de découverte et d’émotion», a-t-elle ajouté qualifiant la première édition du Festival de «franche réussite». Une programmation riche et variée connaîtra deux moments forts : la journées célébrant le 20ème anniversaire de la Convention des droits des enfants, et une journée dédiée aux enjeux de la biodiversité.
Une douzaine de films produits par des professionnels venant d’horizons géographiques, linguistiques et culturels différents concourent pour les prix du festival, devant un jury composé de cinq personnalités marocaines et étrangères. Il s’agit de la réalisatrice marocaine Farida Benlyazid, le Sénégalais Abdouln Aziz Cissé, Jean-Pierre Rehms, directeur du Festival international du documentaire-FID Marseille, France , le romancier et réalisateur indien Ruchir Joshi et la réalisatrice égyptienne Celame Barge. Le grand prix de cette manifestation récompensera les qualités humaines du cinéaste et de son film, le prix  du jury (prix TV2M) primera le coup de cœur des jurés,  alors que le prix du public (prix planète) sera attribué par le jury à de cinéphiles gadiris. Parmi les douze films sélectionnés en compétition, on cite le film documentaire intitulé «Sur le fil» du réalisateur marocain Wahid El Moutanna. «A Blooming business» de Ton van Zantvoort, «La campagne» de Sao José de Marie-Pierre Brétas, «Chaparri, les 7 ours de la montagne sacrée» de Nathalie Granger et André Charles-Dominique. Est prévue en marge de la compétition officiel, la projection de documentaires hors compétition. Il est question du film «Adieu lac Tchad» du réalisateur tchadien Omar Idriss, «Au centre de la terre, des puits et des hommes» de la Nigérienne Ingrid Patetta, entre autres. Afin de partager ces moments de découverte au plus grand nombre, une caravane numérique ambulante sillonnera les différents quartiers de la commune urbaine d’Agadir et ses environs, pour proposer des projections en plein air de films documentaires. Des séances d’éducation à l’image, des ateliers, des rencontres professionnelles et des tables rondes seront également programmés lors de cet événement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *