Festival international du film de Marrakech : Emir Kusturica et Sigourney Weaver à la tête des jurys

Festival international du film de Marrakech : Emir Kusturica et Sigourney Weaver à la tête des jurys

Le jury de la 11ème édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM), prévue du 2 au 10 décembre, est enfin dévoilé. Des stars de cinéma international évalueront les œuvres cinématographiques les plus méritantes. Et c’est la comédienne américaine Sigourney Weaver à laquelle le festival a rendu hommage en 2008 qui sera la présidente du jury court métrage. Cette compétition visant à révéler les jeunes talents du septième art a été en fait initiée l’an dernier par la fondation du FIFM. « J’ai hâte de découvrir les films de jeunes réalisateurs de talent à travers la compétition Cinécoles. Le Festival international du film de Marrakech se singularise par les cinéastes confirmés ou en devenir qu’il accueille dans cette merveilleuse ville où tant d’univers convergent», souligne, à juste titre, la comédienne Sigourney Weaver. Un seul et unique Grand Prix sera décerné à la meilleure œuvre. Ce prix sera personnellement doté par Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, président de la Fondation du FIFM. Cette récompense sera, par ailleurs, exclusivement consacrée à la réalisation d’un second court métrage. «La Fondation du FIFM compte à travers ce concours mettre en place un espace de création cinématographique et d’insertion professionnelle au profit des cinéastes en herbe», rapporte-t-on sur le site du festival. La Fondation soutiendra également la réalisation de l’œuvre à travers un regard sur les étapes d’écriture, de réalisation et de montage. S’agissant de la compétition officielle du long métrage, c’est Emir Kusturica qui présidera le jury de ce concours. Réalisateur, scénariste, acteur et musicien, le Serbe devra porter son regard de «pro» sur les meilleurs films participants. Selon les organisateurs, quatre prix seront réservés, à savoir le Grand Prix, le Prix du jury, le prix de la meilleure actrice et le Prix du meilleur acteur. Pour rappel, Emir Kusturica est l’un des très rares cinéastes à avoir été récompensés à deux reprises par une Palme d’Or au Festival de Cannes. Il succède à John Malkovich à la présidence du jury long métrage du FIFM, perpétuant ainsi la lignée des grands metteurs en scène qui ont présidé ce jury tels que Volker Schlöndorff, Alan Parker, Jean-Jacques Annaud, Roman Polanski, Milos Forman, Barry Levinson ou encore Abbas Kiarostami. Un hommage lui a d’ailleurs été rendu en 2009 par le FIFM. Durant la même année, ce réalisateur offrait au public du festival et aux étudiants une série de Masterclass. Autre nouveauté qui marquera ce 11ème FIFM, le cinéma mexicain. Après le Maroc, l’Espagne, l’Italie, l’Egypte, la Grande-Bretagne, la Corée du Sud et la France, c’est au tour de la cinématographie du Mexique de se mettre à l’affiche. Le FIFM présentera ainsi la nouvelle génération de cette cinématographie reconnue pour sa vitalité et sa diversité en honorant les grands noms de l’âge d’or de ce cinéma.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *