Festival international du film de Marrakech : John Malkovich, président du jury

Festival international du film de Marrakech : John Malkovich, président du jury

Dans la lignée des grands metteurs en scène qui ont présidé les jury du Festival international du film de Marrakech, John Malkovich, acteur, réalisateur, producteur et metteur en scène de théâtre américain sera le président du jury pour la 10ème édition du Festival qui se tiendra du 3 au 11 décembre.  C’est ce qu’indique le communiqué de la Fondation Festival international du film de Marrakech. Il sera entouré par le réalisateur et scénariste marocain Faouzi Bensaidi , Gabriel Byrne (acteur, producteur et scénariste – Irlande), Maggie Cheung, (actrice-Hong Kong), Gael Garcia Bernal, (acteur, producteur et réalisateur-Mexique) Benoit Jacquot, (réalisateur, scénariste et metteur en scène-France). Le jury comprend également Eva Mendes (actrice-États-Unis), riccardo Scamarcio (acteur-Italie), Yousra (actrice – Egypte). Durant la cérémonie de clôture du Festival, le samedi 11 décembre, le jury remettra L’Étoile D’or / Grand Prix , le Prix du jury, Le Prix de la meilleure actrice et le Prix du meilleur acteur. John Malkovich, le président du jury de cette 10ème édition du FIFM est un artiste incontournable de son temps. L’éventail de ses performances à la fois en tant qu’acteur, réalisateur, producteur et artiste confirmé s’étale sur plus de trente-cinq ans, allant du film indépendant d’art et essai aux grosses productions commerciales. Dès la fin de ses études, Malkovich devient membre de la troupe de théâtre de Chicago Steppenwolf. De 1976 à 1982, il interprète ou met en scène une cinquantaine de pièces dont il conçoit aussi parfois les décors. Ses débuts dans True West de Sam Shepard, monté à New York, lui valent un Obie Award. Il s’est aussi produit dans La mort d’un commis-voyageur, Slip of the Tongue, State of Shock de Sam Shepard et Burn This de Langford Wilson, monté à New York, Londres et Los Angeles. Il a lui-même mis en scène Balm in Gilead à Chicago, Le gardien à Chicago et Broadway, Hysteria et Libra, adapté du roman de Don De Lillo. Par la suite, il a tourné avec les plus grands réalisateurs, inscrivant notamment son nom aux génériques de Ripley’s Game de Liliana Cavani, Dans la peau de John Malkovich de Spike Jonze, Portrait de femme, de Jane Campion, Dans la ligne de mire de Wolfgang Petersen, Des souris et des hommes, de Gary Sinise, Un thé au Sahara de Bernardo Bertolucci, Les Liaisons dangereuses de Stephen Frears, L’Empire du Soleil de Steven Spielberg, La ménagerie de verre de Paul Newman, La déchirure de Roland Joffé et Les saisons du cœur de Robert Benton. Il a été cité à l’Oscar du meilleur Second rôle à deux reprises, pour Les saisons du cœur en 1985 et dans La ligne de mire en 1994. Sa prestation dans Les saisons du cœur lui a aussi valu le Prix du meilleur second rôle de la National Society of Film Critics et du National Board of Review. En 1999, il a remporté le New York Film Critics Circle Award du meilleur second rôle pour Dans la peau de John Malkovich. On l’a également vu dans Eragon, Klimt, qui s’inspire de la vie du célèbre peintre autrichien, La légende de Beowulf de Robert Zemeckis, L’échange de Clint Eastwood, Burn After Reading des frères Coen et Art School Confidential de Terry Zwigoff. Dernièrement, John Malkovich a remporté le Molière du meilleur metteur en scène pour sa production parisienne de Good Canary, de Zach Helm. En tant que producteur, acteur et réalisateur, John Malkovich est devenu un véritable pilier de la troupe de théâtre de Chicago Steppenwolf et exerce une profonde influence dans le monde du théâtre américain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *