Festival international du film de Namur : la «mosquée» interpelle sur la lecture des textes sacrés

Festival international du film de Namur : la «mosquée» interpelle sur la lecture des textes sacrés

Le long métrage «La mosquée» du réalisateur marocain Daoud Oulad Sayed a interpellé plus d’un, lors de sa projection en compétition officielle dans le cadre de la 25ème édition du Festival international du film francophone de Namur qui s’est déroulé du 1er au 8 octobre. Cette fiction montée à partir d’un fait réel survenu lors d’un précédent tournage, a attiré l’attention des professionnels et des spectateurs sur la technique utilisée, la démarche adoptée et la thématique choisie par le cinéaste marocain qui se démarque à chaque fois pour offrir à son public un réel plaisir. Cette fois encore, Daoud Oulad Sayad persiste et signe. Il a fait de sa fiction un thème récurrent d’actualité, un reflet de l’interprétation diverse des textes sacrés, selon l’entendement de chacun, et un panorama magnifique du Maroc profond. Le débat autour de son film a été fécond. La découverte des paysages mémorables et du quotidien des gens dans des terres reculées, fut pour le parterre des spectateurs européens une leçon de vie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *