Festival international Ibn Battouta : Un carnaval sillonne les principales rues et avenues de Tanger

Festival international Ibn Battouta : Un carnaval sillonne  les principales rues et avenues de Tanger

Clôture en beauté de la 2ème édition

Les organisateurs ont fait part de leur volonté de collecter des documents et manuscrits relatifs au personnage d’Ibn Battouta, et ce dans le cadre du projet de création d’un musée dédié à l’héritage du célèbre voyageur et explorateur tangérois.

Une ambiance de fête chargée de joie et d’espoir a régné, dimanche 12 novembre, dans les principales rues et avenues de Tanger. C’était à l’occasion du carnaval organisé dans le cadre des activités de clôture de la seconde édition du Festival international Ibn Battouta. Ce carnaval a connu la participation d’artistes, de jeunes sportifs, de représentants des associations culturelles, des élèves et étudiants. Ils ont chanté tous pour «la paix et la tolérance», slogan principal de ce festival.

Ce carnaval a été suivi dans la soirée par d’autres activités et festivités, célébrant le grand voyageur et explorateur tangérois, Ibn Battouta. Une série de recommandations a été, comme prévu, annoncée en marge des travaux de clôture de cette manifestation de quatre jours. Les organisateurs ont réaffirmé, à cet effet, leur engagement de poursuivre leurs efforts avec l’appui des artistes, acteurs associatifs et d’autres bénévoles pour contribuer au rayonnement de Tanger, comme destination touristique et culturelle de choix. Ils ont précisé, à travers cette déclaration, qu’ils continuent à soutenir les différents projets visant à promouvoir le patrimoine immatériel marocain, considéré comme un levier de développement, et ce conformément au discours royal, prononcé à l’occasion du quinzième anniversaire de l’accession de SM le Roi au Trône. Les organisateurs ont fait part par la même occasion de leur volonté de voir à l’avenir ce festival organisé dans d’autres villes marocaines, mains aussi étrangères en particulier africaines. Du fait que vu son universalité, «le personnage d’Ibn Battouta et son célèbre voyage appartiennent à toute l’humanité», selon les initiateurs de ce festival. Il est à noter que parmi les recommandations émises lors de la clôture de cette deuxième édition, la mise en place d’une caravane destinée à sillonner une série de capitales à travers le monde, en particulier en Afrique. Son objectif est de «faire connaître l’héritage culturel et le patrimoine immatériel marocain et promouvoir le Maroc comme destination touristique internationale», a-t-on précisé. 

Les organisateurs ont fait part, dans ce même contexte, de leur volonté de collecter des documents et manuscrits relatifs au personnage d’Ibn Battouta, et ce dans le cadre du projet de création d’un musée dédié à l’héritage du célèbre voyageur et explorateur tangérois. Ils ont ajouté que ce projet sera accompagné en parallèle par la création d’un centre des études visant la promotion des valeurs de la paix et de tolérance. 

Initiés par l’Association marocaine d’Ibn Battouta, les travaux de cette deuxième édition -qui se sont déroulés sous le thème «Les voyageurs, ambassadeurs de la paix»- ont été marqués par l’organisation de conférences, débats, concerts, présentations théâtrales et projections de films, visant généralement à faire connaître l’héritage d’Ibn Battouta et la promotion du patrimoine humain et immatériel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *